L’Université de Neuchâtel poursuit l’enregistrement des cours

A la fin du semestre d’automne, l’Université de Neuchâtel (UniNE) a mené un sondage au sujet des enregistrements de cours. Le Rectorat constate que la recommandation d’enregistrer les enseignements dont le format s’y prête le mieux, émise au moment de la rentrée de septembre 2022, a été bien suivie, et que le résultat est utile et apprécié. La recommandation est de ce fait reconduite pour ce nouveau semestre qui démarre aujourd’hui.

Près de 90% des étudiantes et étudiants ont eu accès à un ou plusieurs cours enregistrés au semestre passé. Deux tiers des membres du corps estudiantin se disent satisfaits de l’offre de cours enregistrés qui leur a été proposée. Du côté des enseignantes et des enseignants, trois personnes sur cinq disent avoir proposé tout ou partie de leurs cours en version enregistrée. Le Rectorat, après avoir consulté les Décanats et la FEN sur le rapport d’enquête, réitère sa recommandation appuyée d’enregistrer les cours au semestre de printemps et à l’avenir.

Le sondage a aussi montré que les enregistrements sont plébiscités par les étudiantes et les étudiantes, qui y voient une amélioration de leurs conditions d’études. De leur point de vue, cela ne dispense pas d’assister aux cours en présentiel, mais cela permet de suivre des enseignements en cas de maladies, chevauchement ou autre empêchement. Les enregistrements sont aussi une aide précieuse pour les révisions en vue des examens. Du côté de l’enseignement on constate parfois une baisse de la fréquentation des cours lorsque ces derniers sont enregistrés. C’est pourquoi le Rectorat complète sa recommandation d’enregistrer en invitant les étudiant-e-s à se rendre dans les salles de cours, où la qualité de l’enseignement, et donc de l’apprentissage, est incomparable.

Enfin, l’impact de l’enregistrement sur la qualité des cours en présentiel est également un point qui a été thématisé dans l’enquête. Côté estudiantin, la moitié des personnes qui ont répondu au sondage estime que l’impact est positif, l’autre moitié qu’il est parfois positif, parfois négatif ou neutre. Les enseignantes et les enseignants montrent plus de retenue sur un éventuel impact positif de l’enregistrement par rapport à la qualité du cours en présentiel. A relever que le soutien pédagogique et technique qui leur est apporté par l’UniNE est jugé favorablement.