La "Crispr/Cas" pour l’industrie chimique

    -     English  -  Deutsch
Matthias Koebel est depuis le début de l’année 2021 le directeur de la nou

Matthias Koebel est depuis le début de l’année 2021 le directeur de la nouvelle start-up de l’Empa, Siloxene AG. Image: Empa

Après une brillante carrière de chercheur à l’Empa, Matthias Koebel s’est lancé dans le secteur privé et a fondé la start-up Siloxene. Le jeune entrepreneur animé dispose d’un kit de construction rempli d’un matériau miracle, de beaucoup de savoir-faire et - malgré l’atmosphère pesante de la crise - d’un optimisme rafraîchissant.

Ce que Matthias Koebel propose dans son portfolio ressemble presque aux ciseaux génétiques Crispr/Cas, qui ont reçu le prix Nobel de médecine et peuvent être utilisés pour soigner spécifiquement les maladies génétiques. Mais précisément pour l’industrie chimique : un élément de construction de matériaux multifonctionnels qui améliore les propriétés des adhésifs, des revêtements ou des charges en fonction du produit et des exigences du client.

À proprement parler, cet élément de construction est un matériau hybride moléculaire à base de silicium qui ne mesure qu’un nanomètre environ. Si cette "molécule tentaculaire" est utilisée correctement, elle peut améliorer spécifiquement les propriétés de certaines substances. Par exemple, les revêtements peuvent devenir plus résistants aux rayures, les adhésifs peuvent avoir une meilleure adhérence ou des temps de durcissement plus courts, ou les charges peuvent interagir plus spécifiquement avec une matrice de résine. Avec cette "brique Lego multifonctionnelle" dans sa poche, comme Matthias Koebel lui-même l’appelle, le chercheur a récemment fondé la start-up Siloxene AG. Matthias Koebel a découvert et étudié ce matériau à l’époque où il était scientifique et à la tête du département «Building Energy Materials and Components» de l’Empa.

En plus de la matière première, c’est-à-dire la macromolécule, il a reçu d’ici le deuxième composant important qui forme le portefeuille Siloxène : le savoir-faire essentiel au développement de produits chimiques complexes. Siloxène s’adresse aux entreprises des secteurs de la transformation des matières plastiques, de la fabrication d’adhésifs ou de produits d’étanchéité et des matériaux de construction. "Ici, les obstacles réglementaires ne sont pas aussi élevés et nous pouvons travailler avec les entreprises pour optimiser leurs produits et leurs processus relativement facilement", explique Matthias Koebel. Derrière la formulation d’un adhésif, par exemple, il y a des mélanges précisément coordonnés de différentes substances chimiques dont l’interaction doit être comprise afin d’effectuer ensuite un changement ciblé.

En ce moment, lui et son équipe de quatre personnes travaillent déjà avec diverses entreprises sur de nouveaux développements. Dans un tel processus, les clients de l’entreprise travaillent principalement sur leur propre formulation de produit, tandis que Siloxene fournit des conseils technologiques sur la meilleure façon d’utiliser la macromolécule dans un cas spécifique et la rend disponible comme matière première. En fonction des exigences et de l’application, elle est également adaptée. "Pour les entreprises industrielles, surtout en cette période de crise, il existe une possibilité d’investir dans la recherche et le développement, de développer ou d’améliorer des produits. Cela nous profite", déclare Matthias Koebel.

En général, il n’y a guère de sentiment de crise lorsque vous lui parlez. Le financement pour un bon départ a été assuré. Matthias Koebel peut maintenant se concentrer sur la création de son propre département de recherche et développement et sur l’acquisition d’un plus grand nombre d’entreprises clientes. En outre, l’entrepreneur énergique a déjà une vision pour les cinq prochaines années : "Au départ, nous ferons probablement produire notre macromolécule par un fabricant sous contrat. À long terme, cependant, je voudrais mettre en place notre propre production. Je suis un optimiste par nature et je regarde toujours devant moi et je continue, quoi qu’il arrive".