La Journée de la recherche Economie et Services réunit 90

HES⁠-⁠SO en bref HES-SO Actualités HES⁠-⁠SO La Journée de la recherche Economie et Services réunit 90 chercheuses et chercheurs

Le 4 septembre dernier, la 7e Journée de la recherche du domaine Economie et Services, organisée par le Comité Ra&D du domaine, a rassemblé près de 90 participantes et participants à Sierre à la HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEG autour de la thématique de la digitalisation.

> Galerie photos

Organisée pour la septième année consécutive, cette Journée de la recherche permet aux chercheuses et chercheurs du domaine Economie et Services de se retrouver dans un contexte stimulant et convivial pour débattre et partager leurs pratiques de recherche.

Cette journée a été ouverte par François Seppey, Directeur de la HES-SO Valais-Wallis , Laurent Bagnoud, responsable a.i. du domaine Economie et Services et Christine Pirinoli, Vice-rectrice Recherche et Innovation de la HES⁠-⁠SO.

La digitalisation comme fil conducteur

Santé, transports, industrie, agriculture, enseignement, énergie, contacts avec l’administration, relations sociales : la digitalisation fait désormais partie de nombreux aspects de notre quotidien. Un grand nombre de projets de recherche sont en cours dans les différents domaines de la HES⁠-⁠SO afin d’exploiter les nouvelles opportunités que crée la transformation numérique, mais aussi de proposer des solutions aux défis et aux risques qui en découlent.

Laurent Bagnoud, en sa qualité de délégué à la digitalisation de la HES⁠-⁠SO, a présenté les opportunités et les défis de la transformation numérique dans le domaine de l’enseignement supérieur. Le reste de la matinée a été consacrée à un état des lieux de la digitalisation dans chacun des domaines de la HES⁠-⁠SO avec la présentation des projets-phares de Ra&D.

L’après-midi, les mêmes intervenantes et intervenants ont animé des sessions en parallèle sous la forme d’ateliers afin de faire émerger des pistes de collaborations envisageables avec le domaine Economie et Services, dans une perspective interdisciplinaire.

Finalement, la parole a été donnée à Sébastien Kulling (photo), directeur général adjoint et directeur romand de digitalswitzerland , une plateforme qui réunit environ 150 membres (institutions académiques, collectivités publiques et entreprises) dans le but de favoriser la transition numérique. Sébastien Kulling a appelé notre pays à ne pas se reposer sur ses lauriers : la Suisse a la capacité de se transformer, mais elle le fait pour l’heure plus lentement que d’autres.