La Journée du digital se déploiera aussi à l’EPFL

    -     English
Des participantes à l'atelier

Des participantes à l'atelier "Crée ton appli", qui sera reconduit ce jeudi. ©Murielle Gerber, EPFL

Ce jeudi 25 octobre, plusieurs gares suisses se mettront à l’heure du numérique pour la deuxième édition du Digital Day, une initiative de digitalswitzerland. Partenaire de l’opération, l’EPFL sera présente à la gare de Zurich et propose en parallèle de nombreuses animations ouvertes au public et gratuites sur son campus de Lausanne. Des stands, des ateliers, des démonstrations scientifiques et une exposition sur le sujet du « Data Detox » animeront le Rolex Learning Center. Deux tables rondes consacrées à la digitalisation dans l’enseignement auront lieu en fin de journée. La première, politique, réunira les ministres en charge de l’éducation des cantons de Vaud, du Valais et du Tessin. Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann sera présent à cette cérémonie officielle, également ouverte au public.

Le 21 e siècle sera numérique ou ne sera pas. L’initiative digitalswitzerland a été créée dans l’optique de rassembler les principaux acteurs académiques, médiatiques et industriels du pays afin de négocier au mieux ce virage.

Evénement phare destiné à sensibiliser la population aux défis de la numérisation, la deuxième édition du Digital Day aura lieu ce jeudi 25 octobre dans plusieurs gares de Suisse, ainsi que sur le campus de l’EPFL.

Les visiteurs pourront ainsi, de 10h à 17h, participer à des visites guidées, découvrir de nombreux stands interactifs de démonstrations et d’informations, ainsi qu’une exposition nommée « Data Detox » à la Bibliothèque centrale, au sein du Rolex Learning Center. Pour l’occasion, le bâtiment emblématique de l’Ecole accueillera même un studio radio, puisque la chaîne Couleur 3 s’y installera pour diffuser deux émissions en direct : Pony express (9h-12h) et Calmos (15h-18h).

Au fil de la journée, quelque 360 écoliers participeront en outre aux programmes d’initiation à la robotique, l’informatique et la programmation mis en place par le Service de promotion des sciences. Les jeunes seront notamment appelés à créer une application pour smartphone. Les meilleures réalisations recevront un prix.

Visions politique et pédagogique

En fin de journée, une cérémonie officielle sera ouverte par Martin Vetterli, président de l’EPFL. Puis le conseiller fédéral Johann Schneider-Amman s’exprimera avant de laisser la place notamment à deux tables-rondes publiques consacrées à la digitalisation dans l’enseignement, sous les angles politique puis pédagogique. La conseillère d’Etat vaudoise Cesla Amarelle et les conseillers d’Etat valaisan Christophe Darbellay et tessinois Manuele Bertoli prendront part, de même que des acteurs des milieux académiques et de l’enseignement (Note : programme définitif de Sam en lien). Celles-ci seront animées par le rédacteur en chef du Temps, Stéphane Benoit-Godet.