La médecine de demain

    -     English  -  Deutsch

Comment les dernières découvertes de la recherche sur les matériaux peuvent-elles être utilisées médicalement pour développer des concepts de diagnostic et de traitement innovants - Des chercheurs de l’Empa, des médecins de l’Hôpital cantonal de Saint-Gall (KSSG) et des scientifiques de l’Université de Saint-Gall (HSG) répondront à ces questions. Leur objectif est de développer les bases de nouvelles technologies médicales qui permettront une thérapie sur mesure - le mot-clé étant "médecine personnalisée". Les personnes intéressées pourront se faire une première idée du partenariat de recherche lors de la Journée suisse du digital, le 3 septembre à Saint-Gall. La demande actuelle de participation de la Suisse orientale au Parc suisse de l’innovation est également consacrée aux opportunités et aux défis des nouvelles technologies de la santé.

Une sangle thoracique avec des capteurs textiles pour le suivi à long terme des patients souffrant d’apnée du sommeil - un arrêt respiratoire pendant le sommeil ; de nouvelles surfaces et de nouveaux matériaux pour les endoprothèses et les cathéters qui ne laissent aucune chance aux germes hospitaliers même les plus tenaces ; un procédé innovant pour le traitement des empoisonnements du sang qui menacent la vie - voilà quelques exemples issus du partenariat entre chercheurs de l’Empa et médecins du CHSLD de St-Gall. Les deux institutions ont déjà lancé conjointement 16 projets au total - un nombre considérable pour les quatre années de coopération. "Ici, en Suisse orientale, nous bénéficions de très courtes distances", explique René Rossi, responsable du département Membranes et textiles biomimétiques de l’Empa et l’un des pères spirituels du partenariat. Le bon interlocuteur peut être trouvé dans les plus brefs délais - et il est alors possible de décider efficacement des projets à mener et de ceux qui ne le sont pas.

L’éventail des thèmes de coopération est extrêmement large. Il va des nouveaux traitements pour le psoriasis à un adhésif pour plaies afin d’accélérer la guérison des blessures, des nouveaux matériaux pour la radiothérapie aux nanoparticules avec lesquelles la défense locale du corps peut être spécifiquement influencée. Les progrès rapides de la numérisation jouent un rôle central à cet égard. Des chercheurs de l’Empa ont récemment mis au point un jumeau numérique de la peau humaine qui permettra des thérapies sur mesure. L’objectif est de montrer à cet avatar cutané comment un patient souffrant de douleur ou diabétique doit être traité individuellement. Le jumeau numérique permet même un pronostic personnalisé de l’évolution de la thérapie. Les gens réagissent différemment à certains traitements selon leur âge, leur mode de vie et leur constitution génétique. A l’occasion de la Journée suisse du digital le 3 septembre 2019 à l’Empa à Saint-Gall, les personnes intéressées pourront voir des prototypes et des expositions sous forme de conférences, d’expositions et de visites de laboratoires, et les chercheurs de l’Empa présenteront les derniers résultats de leurs laboratoires de recherche à certaines dates au centre de Saint-Gall dès octobre.

Le 14 novembre, la conférence spécialisée "Digital Health - The Future is Now" aura lieu à l’Hôpital cantonal de Saint-Gall, organisé conjointement par l’Hôpital cantonal, l’Empa et la clinique américaine Mayo. Entre-temps, le canton de Saint-Gall a également finalisé sa demande de participation au parc national de l’innovation. Elle se concentre sur le thème des technologies de la santé, à savoir le partenariat entre l’Empa, l’Hôpital cantonal et l’Université de Saint-Gall. Le site a déjà été choisi : le "Parc de l’innovation Est" sera construit à proximité immédiate de l’Empa dans le même bâtiment que le Startup Incubator Startfeld.