La science suisse rend hommage à Hansjörg Wyss

Joël Mesot (ETHZ), Martin Vetterli (EPFL) et Yves Flückiger (Unige) entourent Ha

Joël Mesot (ETHZ), Martin Vetterli (EPFL) et Yves Flückiger (Unige) entourent Hansjörg Wyss. © Markus Senn

En 10 ans, plus d’un demi-milliard de francs suisses ont servi à financer des projets de recherche novateurs en Suisse dans le cadre des trois Centres ou Académie Wyss à Zurich, Genève et Berne. Cette générosité fait de Hansjörg Wyss l’un des principaux donateurs privés de la science suisse. La Chambre du commerce américano-suisse a décidé de le mettre à l’honneur en tant que lauréat du Gallatin Award 2022. L’hommage lui a été rendu le 17 mai par le conseiller fédéral Guy Parmelin.

Le succès de la recherche ne naît pas du vide: beaucoup d’argent et de ressources sont nécessaires. En plus des subventions gouvernementales, la générosité des donateurs est au coeur de l’écosystème de recherche suisse. Hansjörg Wyss est sans nul doute l’un des philanthropes les plus remarquables à ce titre. Les établissements hôtes et partenaires des deux Wyss Centers et de la Wyss Academy en Suisse n’ont pas de mots assez forts pour souligner à quel point les dons de Hansjörg Wyss sont importants pour que la Suisse puisse jouer un rôle majeur dans la recherche. Avec des dons qui dépassent déjà 500 millions de francs en moins de 10 ans, il est le donateur le plus généreux du paysage suisse de l’innovation et de la recherche. Rien que l’an dernier, il s’est engagé pour des dons à hauteur de 100 millions de francs pour chacun des deux Wyss Centers de Genève et Zurich et pour la Wyss Academy ÜBerne.

De la médecine à la robotique

Les Centres et l’Académie Wyss travaillent étroitement avec des institutions suisses renommées : l’EPFL, l’Université de Genève, l’ETH Zurich, l’Université de Zurich et l’Université de Berne. En 2022, ils comptabilisent plus de 250 postes très qualifiés, en particulier dans la recherche et sa mise en application, qui amplifient la puissance de la Suisse en matière de science et d’innovation. Ces centres ont déjà vu éclore ou ont soutenu pas moins de 25 sociétés actives dans des domaines allant de la médecine à la robotique. L’année dernière, Hansjörg Wyss s’est engagé à faire don de 120 millions de francs supplémentaires au Centre de Genève et de 108 millions de francs supplémentaires au Centre de Zurich.

« Confiance vis-à-vis de la science, des chercheuses et des chercheurs »

Pour Guy Parmelin, conseiller fédéral en charge du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche, «l’engagement constant de Hansjörg Wyss et de sa Fondation en faveur d’une recherche novatrice en Suisse et partout dans le monde n’est pas seulement un don: c’est un symbole fort de confiance vis-à-vis de la science et des chercheuses et chercheurs qui la font vivre au quotidien».

Hansjörg Wyss a reçu le 17 mai le Gallatin Award décerné par la Chambre de commerce américano-suisse en récompense de son grand engagement auprès de la science en Suisse. Le Gallatin Award rend hommage aux personnalités dont les actes extraordinaires ont permis de rapprocher la Suisse et les États-Unis. Il tire son nom d’Albert Gallatin, né à Genève en 1761, qui a été le Secrétaire au trésor des États-Unis le plus pérenne, également fondateur de l’Université de New York et de la Bank of New York.

Ce même jour, plusieurs projets soutenus par les centres Wyss ont été mis en avant sur le Campus Biotech au cours de la cérémonie officielle de remise de la récompense. Lors de cette occasion unique, leurs chercheurs entreprenants ont pu présenter une partie de leur travail rendu possible par le financement de Hansjörg Wyss à quelques invités sélectionnés, parmi lesquels le conseiller fédéral Guy Parmelin, et Hansjörg Wyss lui-même.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |