La spin-off SWISSto12 lève 18.1 millions

    -     English
Les antennes en impression 3D développées par Swissto12 cachent une technologie

Les antennes en impression 3D développées par Swissto12 cachent une technologie très pointue sous une apparence d'objet d'art © 2015 Alain Herzog

Spécialiste des antennes pour la communication satellitaire, la spin-off de l’EPFL Swissto12, annonce aujourd’hui avoir levé 18.1 millions de CHF. Ce tour de financement va notamment lui permettre d’accélérer la commercialisation de ses guides d’onde en impression 3D et d’agrandir ses bureaux aux Etats-Unis et en Israël.

La spin-off de l’EPFL SWISSto12, fournisseur de composants de télécommunications pour les industries du satellite et de l’aérospatiale, annonce aujourd’hui la clôture d’un tour de table de 18.1 millions de CHF. Les premiers dispositifs de l’entreprise sont d’ores et déjà en orbite depuis quelques mois et cet investissement (Swisscanto Invest, Swisscom Ventures, et CNB) permettra d’en accélérer l’industrialisation et la commercialisation.

Imprimées en 3D et recouvertes de métal

L’augmentation incessante du transfert de données (TV, téléphone, surveillance, GPS, internet) impose un débit croissant aux communications par satellite et donc l’élargissement des fréquences d’ondes utilisées. Le seuil des micro-ondes, difficiles à orienter, a été franchi voilà quelques années. La qualité et la forme des antennes joue désormais un rôle crucial. Les dispositifs développés par Swissto12 sont imprimés en trois dimensions et recouverts de métal selon un procédé breveté. Leur faux air d’objets d’art colorés, cache un dédale de minuscules conduits personnalisé en fonction de l’utilisation dont la conception est hautement technologique. Ces antennes présentent un avantage de poids dans un domaine où chaque gramme supplémentaire se compte en argent : elles sont dix fois plus légères que leurs homologues constituées d’un assemblage de pièces de métal.

« En très peu de temps, nous avons réussi à convaincre les spécialistes des satellites et de l’aérospatiale, se réjouit le CEO Emile de Rijk, dont la thèse de doctorat est à l’origine de l’entreprise. De grandes compagnies comme Airbus Defense and Space, Thales Alenia Space, Cobham Advanced Electronic Solutions ou encore l’Agence spatiale européenne nous font confiance". Le procédé offre également de nouvelles possibilités de conception et de fabrication pour des antennes placées sur les fuselages des avions par exemple, dans les satellites en constellation ou miniatures, deux domaines un pleine expansion.

Antennes aux Etats-unis et en Israël

"Avec cet investissement nous allons pouvoir passer au niveau supérieur", se réjouit Emile de Rijk. La société prévoit également de développer la fabrication d’antennes dans leur ensemble, comprenant le guide d’onde et l’émetteur, tout en agrandissant ses bureaux récemment ouverts aux États-Unis et en Israël. En outre, SWISSto12 explorera les premières opportunités en matière de communications terrestres, telles que la 5G et présentera ses activités lors d’un salon mondial dans le domaine des satellites -World Satellite Business Summitqui se tiendra à Paris, du 9 au 13 octobre.