La Suisse et le Mexique renforcent leur collaboration dans le domaine de la formation professionnelle

Dans le contexte d’une conférence en ligne organisée par la Chambre de commerce et d’industrie suisse-mexicaine et l’ambassade de Suisse à Mexico, la secrétaire d’État Martina Hirayama et la ministre mexicaine en charge de la formation Delfina Gómez Álvarez ont signé, le 25 novembre 2021, une déclaration d’intention sur la collaboration dans le domaine de la formation professionnelle. Cette déclaration vise à renforcer le partenariat existant en la matière et à encourager la réalisation de projets.

Une première déclaration d’intention signée en 2016 avait donné un nouvel élan à la collaboration entre le Mexique et la Suisse dans le domaine de la formation professionnelle, collaboration qui est désormais bien établie. Les deux pays connaissent différentes formes d’échanges sur les plans politique et technique. Diverses entreprises suisses actives au Mexique proposent en outre des programmes de formation duale dans le contexte de l’initiative «Alianza Suiza por la Educación Dual» (Alliance suisse pour la formation professionnelle) lancée en 2016. Depuis lors, ce ne sont ainsi pas moins de 350 apprentis et 140 responsables de la formation professionnelle qui ont suivi une formation dans des entreprises suisses réparties dans sept États fédéraux mexicains. Les deux pays dialoguent aussi sur cette thématique au sein de l’Alliance du Pacifique, dans laquelle la Suisse a le statut d’observateur. Du côté mexicain, différentes mesures ont été prises pour établir la formation duale au degré secondaire II.

En signant la nouvelle déclaration d’intention le 25 novembre 2021, les deux pays manifestent leur volonté d’approfondir leur bonne collaboration. La déclaration d’intention souligne l’importance de la formation professionnelle pour l’économie et la société des deux pays et reconnaît l’engagement primordial de l’économie privée dans la formation professionnelle. Sur cette base politique, il est prévu de développer, au cours des trois prochaines années, des mesures de coopération dans le domaine de la formation professionnelle, fondées sur les principes de l’excellence, de l’égalité des droits et de l’intérêt mutuel.

Les relations qu’entretiennent la Suisse et le Mexique en matière de formation, de recherche et d’innovation sont bonnes et ne demandent qu’à être intensifiées encore davantage. Parmi les instruments de coopération existants, on peut citer, parallèlement au dialogue et aux projets dans le domaine de la formation professionnelle, les Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers. Depuis 1963, quelque 150 bourses ont été attribuées à des candidates et candidats du Mexique. D’autres instruments à disposition sont les appels à projets organisés par la Leading House pour l’Amérique latine (Université de Saint-Gall) et les instruments de financement proposés par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) pour soutenir la mobilité et les projets de recherche internationaux. Dans le contexte des instruments du FNS, le Mexique est le troisième plus important partenaire de la Suisse en Amérique latine après le Brésil et l’Argentine.

This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |