La Suisse participe à la 8e réunion des ministres en charge de l’éducation des pays de l’ASEM

    -     English  -  Deutsch
La Suisse est membre de l’Asia-Europe Meeting ASEM, un forum de dialogue créé en 1996 entre l’Europe et l’Asie sur les thèmes de l’économie, de la politique, de l’éducation, de la culture, de la protection de l’environnement et de la préservation du climat. L’éducation figure depuis 2006 en bonne place sur l’agenda et fait l’objet depuis 2008 de réunions régulières des ministres en charge de ces dossiers. La 8e réunion des ministres en charge de l’éducation des pays membres de l’Asia-Europe Meeting ASEM (Asia-Europe Meeting of Ministers for Education ASEMME) a été organisée en ligne par la Thaïlande le 15 décembre 2021.

L’ASEM est une plateforme informelle de dialogue entre pays européens et asiatiques. Les discussions ministérielles et les rencontres bisannuelles des chefs d’état et de gouvernement ont pour but d’échanger sur les défis et les problèmes auxquels font face les deux continents. L’ASEM réunit actuellement les États membres de l’UE, la Norvège, le Royaume-Uni, la Suisse, l’Union européenne, 21 pays d’Asie ainsi que le secrétariat de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN).

La 8e réunion des ministres de l’éducation, qui a eu lieu par vidéoconférence le 15 décembre 2021, a été ouverte par le ministre thaïlandais de l’éducation, Treenuch Thienthong. La Suisse était représentée par Silvia Studinger, vice-directrice du Secrétariat d’état à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). La rencontre avait pour thème « ASEM Éducation 2030 : vers un avenir résilient, prospère et durable ». L’objectif était d’échanger sur les initiatives et les projets en cours et à venir ainsi que de soutenir la stratégie 2030 et le plan d’action de l’ASEM en matière d’éducation.

Les quatre objectifs de la stratégie Éducation 2030 de l’ASEM sous-tendent la coopération pour la décennie à venir et visent notamment à promouvoir une mobilité et des échanges inclusifs et équilibrés entre l’Asie et l’Europe, à favoriser l’apprentissage tout au long de la vie, y compris la formation et la formation continue dans le domaine professionnel, à encourager le développement des aptitudes et des compétences et à instaurer une plus grande transparence et une compréhension mutuelle en matière de reconnaissance, de validation et d’assurance qualité. Les participants à l’ASEM ont également souligné l’importance des objectifs de développement durable et de la numérisation pour promouvoir les échanges et la coopération entre l’Asie et l’Europe.

This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |