Le chargeur Comprex est de retour

    -     English  -  Deutsch
Le compresseur Comprex utilise les ondes de pression des gaz d’échappement

Le compresseur Comprex utilise les ondes de pression des gaz d’échappement pour la suralimentation. Il a été utilisé pour la première fois dans les années 1980. Une nouvelle conception et le soutien d’un moteur électrique ont résolu bon nombre des problèmes antérieurs. Image : Antrova AG

Le compresseur Comprex est, comme le turbocompresseur, une invention suisse. Le Comprex utilise des ondes de pression en contact direct entre les gaz d’échappement et l’air frais pour la suralimentation, alors qu’un turbocompresseur couple deux machines fluidiques (turbine et compresseur). Aujourd’hui, une toute nouvelle conception appelée "Comprex 2.0" a montré de nombreux avantages en combinaison avec un moteur à gaz naturel.

Dans les années 1980, les surcompresseurs Comprex ont été utilisés dans les voitures de tourisme diesel d’Opel et de Mazda. Mais le compresseur présentait des inconvénients : lors du démarrage à froid du moteur, la mise en place du processus d’onde de pression était difficile et les effets liés à la température lors des changements de charge entraînaient des problèmes d’émissions et d’efficacité.

Entre-temps, les ingénieurs de l’entreprise suisse Antrova AG ont perfectionné le compresseur Comprex : Soutenu par un moteur électrique, il fonctionne sans problème dans toutes les conditions et un nouveau design de ce que l’on appelle le rotor cellulaire résout complètement les difficultés rencontrées auparavant lors des changements de température. Les chercheurs de l’Empa, en collaboration avec un constructeur de véhicules utilitaires et le fabricant du Comprex, ont construit un moteur à gaz naturel équipé d’un tel compresseur "Comprex 2.0" et ont pu démontrer le très bon fonctionnement du nouveau design du Comprex, aussi bien en démarrage à froid qu’en fonctionnement à chaud et en dynamique. Contrairement à son équivalent turbo, le moteur fournit un couple extrêmement élevé pratiquement dès le régime de ralenti, ce qui améliore d’une part l’aptitude à la conduite et permet, en combinaison avec le fonctionnement Miller et une adaptation du rapport de transmission, de réaliser des économies de carburant.

Parallèlement, le catalyseur chauffe six fois plus vite qu’avec un moteur turbo, ce qui garantit de meilleures valeurs d’émission. Enfin, le Comprex permet un freinage moteur important - le conducteur d’un véhicule utilitaire devrait utiliser beaucoup moins souvent les freins mécaniques.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |