Le CIRM soutient quatre nouveaux projets interdisciplinaires

Lave torrentielle à Mauvoisin dans le val de Bagnes, 2019 (photo : E. Reynard).

Lave torrentielle à Mauvoisin dans le val de Bagnes, 2019 (photo : E. Reynard).

Le programme seed funding 2020 démarre avec quatre nouveaux projets de recherche sur la montagne

Un observatoire socio-écologique, les communs de montagne, un dialogue entre littérature et géomorphologie, et les effets de la loi forestière suisse de 1876 sur les crues. Voici les thématiques très diverses des projets qui seront soutenus par le programme seed funding du CIRM en 2020. Ce programme a pour but de favoriser le démarrage de projets interdisciplinaires liées à la durabilité des régions de montagne tout en testant des idées ou des méthodes pilotes.

Christophe Randin (FBM) et son équipe développeront un projet d'observatoire des montagnes suisses pour surveiller des processus sociaux et écologiques et mieux informer les politiques environnementales.

L'équipe conduite par Leïla Kebir (FGSE) s'intéresse aux formes contemporaines de gestion collective (ni publiques, ni privées). L'ambition est d’interroger la (ré)émergence des communs montagnards comme levier d'adaptation aux défis environnementaux et socio-économiques d'aujourd'hui.

Un ouvrage faisant dialoguer la littérature et la géomorphologie est le but du projet de Daniel Maggetti (Faculté des lettres) et son équipe. L'ouvrage sera à la fois un guide pour des randonnées en montagne, enrichi d’éléments éclairants dans une optique scientifique des caractéristiques du paysage, et une anthologie de textes d’écrivains en lien direct avec les lieux parcourus.

Finalement, les 4 post-docs du CIRM travailleront ensemble pour comprendre si la première loi forestière suisse de 1876 a eu l'effet désiré sur la réduction du risque des crues. L'équipe utilisera une approche intégrée avec des contributions de l'histoire et de plusieurs disciplines des sciences naturelles.