Le Conseil des ministres de l'ESA donne un coup d’accélérateur à l’Europe du spatial

    -     English  -  Deutsch
La Suisse a participé le 19 novembre 2021 au Portugal à la session intermédiaire du Conseil de l’Agence spatiale européenne (ESA) au niveau ministériel. Lors de cette session, qui a réuni les ministres chargés des affaires spatiales des 22 États membres de l’ESA, le Conseil a posé les jalons pour que l’ESA accélère le rôle de l’Europe dans l’espace en contribuant à des thématiques répondant à des besoins sociétaux comme le changement climatique et en démarrant des initiatives inspirantes.

La réunion intermédiaire du Conseil de l’ESA a adopté une résolution qui reconnait les priorités définies dans l’Agenda 2025 et contient des recommandations quant à la nécessité de faire progresser certaines priorités thématiques répondant aux besoins sociétaux. Ces «accélérateurs» thématiques adressent la contribution de l’espace au service d’un avenir vert, des réponses rapides et résilientes aux situations de crise et la protection des moyens spatiaux. Ils seront accompagnés d’initiatives inspiratrices, telles qu’une mission de retour d’échantillons d’une lune glacée ou des missions de transport et exploration humaine de l’espace.

Les ministres ont ainsi confié au Directeur général le mandat de soumettre des propositions au Conseil de l’ESA. Ces initiatives devront être mises en oeuvre conformément aux termes de la Convention de l’ESA et s’inscrire dans une démarche inclusive qui fournira des bénéfices à long-terme à tous les états membres de l’ESA. Les ministres ont aussi rappelé que les États membres peuvent poursuivre leur action dans tous les domaines de l’activité spatiale, tout particulièrement au titre de la Convention de l’ESA.

Les infrastructures spatiales sont devenues une nécessité pour le bon fonctionnement des sociétés modernes. Face un secteur spatial en pleine évolution et une compétition globale croissante, la vice-Directrice du SEFRI Silvia Studinger a rappelé au nom de la Suisse qu’il est crucial de promouvoir l’innovation et les bonnes idées de façon ouverte pour renforcer l’Europe spatiale. Un leadership dans l’innovation et une approche inclusive seront clef pour les prochaines étapes.

La Suisse est membre fondateur de l’ESA et verse une contribution annuelle de 185 millions de francs pour les programmes et activités de l’Agence. Cet investissement permet aux hautes écoles et à l’industrie suisse d’être associées aux missions spatiales. L’excellence scientifique et les innovations techniques réalisées dans le secteur spatial au niveau national sont d’importants facteurs de la croissance économique. C’est grâce à son adhésion à l’ESA depuis sa création et à sa participation à des programmes de l’UE que la Suisse est membre de la famille spatiale européenne, apporte une contribution indispensable à l’Europe spatiale et demeure compétitive au niveau mondial dans ce secteur.

This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |