Le Conseil fédéral lance la procédure de consultation relative à l’évolution de la maturité gymnasiale

    -     Deutsch  -  Italiano
Le 18 mai 2022, le Conseil fédéral a lancé la procédure de consultation relative à la révision totale de l’ordonnance sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale (ORM) et de la convention administrative passée entre la Confédération et les cantons concernant la reconnaissance des certificats de maturité. La révision vise à conformer la maturité gymnasiale aux exigences actuelles et à garantir l’accès sans examen aux hautes écoles sur le long terme. La consultation est menée conjointement avec la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) et court jusqu’au 30 septembre 2022.

Au cours des deux dernières décennies, le système éducatif suisse s’est profondément modifié, au même titre que son contexte sociétal et culturel. Les tendances de fond, telles que la mondialisation et la numérisation, de même que les questions liées à la société participative et à la durabilité ayant une influence sur les aspects tant structurels que pédagogiques de la formation, la Confédération et la CDIP ont lancé le projet « Évolution de la maturité gymnasiale » en 2018 afin d’en tenir compte.

La maturité gymnasiale est du ressort à la fois des cantons et de la Confédération. L’ORM du Conseil fédéral et le règlement de la CDIP sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale (RRM) en constituent la base juridique. Ces deux textes datent de 1995 et doivent maintenant être actualisés afin de pérenniser la qualité de la maturité gymnasiale au niveau national. Il s’agit avant tout de garantir l’accès sans examen aux hautes écoles universitaires et pédagogiques.

Les principales nouveautés en termes de contenu sont notamment le renforcement des compétences spécifiques de base dans la langue d’enseignement et en mathématiques, l’extension du choix des disciplines fondamentales (économie et droit, informatique) et de celui des disciplines spécifiques, la promotion des échanges et de la mobilité pendant la formation gymnasiale ainsi que la durée minimale obligatoire de quatre ans pour toutes les filières de maturité gymnasiale. Des variantes sont également proposées dans le cadre de la consultation.

Le contenu des deux textes étant identique, la CDIP renonce à lancer sa propre consultation en parallèle afin d’éviter les doublons. La Confédération et la CDIP évalueront les résultats de la consultation et finaliseront les textes de l’ORM et du RRM en étroite collaboration. Le plan d’études cadre relatif à la maturité gymnasiale sera aussi révisé, puis mis en consultation par la CDIP.

La convention administrative de 1995 passée entre le Conseil fédéral et la CDIP est également adaptée aux principes actuels de la Confédération en matière de gouvernement d’entreprise ; d’autres changements concernent l’organisation de la Commission suisse de maturité et la création d’un forum suisse consacré aux questions relatives à la maturité gymnasiale et à son évolution.

This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |