Le FLUX, c’est parti - remise officielle des clés du nouveau bâtiment Eawag

    -     English  -  Deutsch
De g. à : Resal Bangoj, chef de chantier Halter AG, André Ingold, maire de Düben

De g. à : Resal Bangoj, chef de chantier Halter AG, André Ingold, maire de Dübendorf, Rik Eggen, directeur adjoint Eawag, Janet Hering, directrice Eawag, Hannes Pichler, chef Empa Bau, Maik Neuhaus directeur du prestataire global Halter AG, Alexande

25 invités ont pu assister la semaine dernière en direct - et en conformité avec les gestes barrière - à la remise symbolique de la grande clé argentée du nouveau bâtiment Eawag à son nouveau «propriétaire».

L’achèvement du FLUX a été un parcours passionnant car la mixité de ses usages imposait au bâtiment une série d’exigences auxquelles il a fallu répondre. Se sont ajoutées à cela d’autres contraintes peu communes inhérentes au site: un environnement de construction exigeant à proximité des voies du RER, une ligne à haute tension souterraine, sans oublier le Chriesbach. Comparé à d’autres projets de construction, les travaux ont néanmoins avancé rapidement dès le début de la planification en 2014 et les divers obstacles ont été maîtrisés souverainement et en commun. «Et ceci nous le devons à la collaboration chaleureuse et motivée de toutes les parties impliquées», remerciait Rik Eggen, directeur adjoint et maître d’ouvrage de l’Eawag, lors de son allocution de bienvenue aux invités.

Et ce sont précisément ces parties impliquées qui se sont réunies mercredi après-midi dernier dans le nouveau bâtiment de Dübendorf pour participer à cette petite rencontre festive. Étaient présents sur place des représentants.es du Conseil des EPF, des entreprises de construction, de Empa Bau, de la ville de Dübendorf et de l’Eawag.

Le FLUX est une success story

«Sur toute la ligne, le FLUX est un succès» ont également souligné les intervenants dans leur allocution de bienvenue aux invités. De l’idée à la réalisation par le fournisseur de prestations globales Halter AG, en collaboration avec le cabinet d’architectes Fugazza Steinmann & Partner, en passant par l’appel d’offre dans le cadre de la procédure de dialogue. «Tous ont sans cesse eu à coeur d’élaborer la meilleure solution pour les utilisateurs et c’est cet engagement qu’incarne aujourd’hui le FLUX», a insisté Rik Eggen.

Lumineux, vaste, inspirant et multifonctionnel

Le bâtiment est plus que respectable. Sa conception linéaire le rend lumineux et offre beaucoup d’espace pour les échanges créatifs. Le «Synthesis Center» installé au dernier étage est un exemple d’architecture pour le travail interdisciplinaire. Et l’ensemble du bâtiment est conçu afin de créer une atmosphère inspirante pour les gens qui y travaillent. Pour le FLUX, la multifonctionnalité mais aussi un équipement de pointe pour la recherche et l’enseignement ont également été des priorités. Sans oublier la durabilité: conformément au rôle de modèle de la Confédération, les concepts et les technologies les plus avancés en matière de construction durable ont été mis en oeuvre dans le FLUX.

Pour résumer, une construction dont on peut être fiers à juste titre et dont la clé a été acceptée avec plaisir par la directrice de l’Eawag Janet Hering au nom de tous les membres du personnel. En possession de la «clé», le déménagement des utilisateurs.trices peut commencer et sera achevé cet été.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |