Le marché des places d’apprentissage 2020 résiste à la crise

    -     Deutsch
Les tendances observées par la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020» dans les différents cantons indiquent que dans l’ensemble, le marché des places d’apprentissage est stable. Fin août 2020, quelque 73'000 contrats d’apprentissage avaient été signés dans toute la Suisse. Cela équivaut à 96% des contrats signés l’année précédente. Par rapport à la même époque en 2019, le nombre de contrats signés à fin août 2020 est même légèrement supérieur.

Durant l’été 2020, la Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail ont renforcé leurs mesures visant à stabiliser le marché des places d’apprentissage. Les effets de ces mesures ont été observés au cours des dernières semaines, en particulier en Suisse romande et au Tessin, où le retard des mois précédents a été rattrapé en grande partie. Dans certaines régions de Suisse alémanique, le nombre de contrats signés est même supérieur à celui de 2019.

Compte tenu des retards dans la procédure de recrutement à cause du confinement dû au coronavirus et de l’allongement du délai de signature des contrats d’apprentissage jusqu’à l’automne, les chances de trouver un apprentissage en 2020 sont bonnes pour un jeune qui serait encore à la recherche d’une solution de raccordement. Par ailleurs, l’allongement du délai d’inscription pour la maturité professionnelle a eu pour effet une hausse, dans plusieurs cantons, du nombre d’inscrits parmi les jeunes arrivés en fin d’apprentissage (MP 2).

La stabilisation du marché des places d’apprentissage peut être attribuée d’une part à l’engagement fort des entreprises en faveur de la formation des apprentis: dans l’ensemble, la formation professionnelle est manifestement sur de bons rails et les entreprises s’emploient à assurer la relève. D’autre part, les cantons et les organisations du monde du travail ont intensifié leurs efforts visant à soutenir les jeunes à la recherche d’un apprentissage et à leur donner la possibilité d’entrer sur le marché du travail. Dans le cadre du programme d’action «Places d’apprentissage Covid-19» lancé par la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020» en mai 2020, une quarantaine de demandes provenant de toutes les régions du pays ont été soumises au Secrétariat d-État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Un vaste paquet de mesures du canton de Genève a par exemple bénéficié de subventions de la Confédération. Il faut toutefois préciser que la Confédération ne verse pas de subventions aux entreprises formatrices, car plusieurs études réalisées à intervalles réguliers montrent que la formation des apprentis est rentable pour les entreprises. Le SEFRI a également approuvé le projet «Più Duale PLUS» - Promuovere la formazione duale al tempo del Covid-19 - lancé par le canton du Tessin. Ce projet prévoit entre autres des services de coaching et de mentorat à l’intention des jeunes, des mesures de sensibilisation des entreprises devant contribuer à réduire le nombre de résiliations de contrats d’apprentissage et des offres de mobilité proposées après la formation professionnelle initiale.

Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation
http://www.sbfi.admin.ch