Le président de la Confédération Guy Parmelin se rend aux États-Unis

    -     Deutsch
Le chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) se rend à Washington du 17 au 19 novembre accompagné d’une délégation suisse de haut rang. L’accent est mis sur la coopération dans le domaine de la formation professionnelle et, plus largement, sur l’intensification des relations bilatérales sur le plan de l’économie, de la formation, de la recherche et de l’innovation.

Depuis plusieurs années, la Suisse et les États-Unis entretiennent un dialogue soutenu dans le domaine de la formation professionnelle. Guy Parmelin, président de la Confédération et chef du DEFR, signera le 18 novembre à Washington un nouveau mémorandum d’entente avec Miguel Cardona, secrétaire à l’Éducation, Marty Walsh, secrétaire au Travail et Don Graves, vice-secrétaire au Commerce. Le mémorandum a pour objectif de poursuivre et d’approfondir l’étroite collaboration entre les deux pays dans le secteur de la formation professionnelle. Il constitue un cadre politique important permettant d’entreprendre de manière autonome des visites et des projets communs entre les acteurs de l’éducation et de l’économie afin d’échanger leurs connaissances. Comme le mémorandum de 2018 dont il prend le relais, il a une durée de validité de trois ans.

Le président de la Confédération Guy Parmelin sera accompagné par la secrétaire d’État Martina Hirayama (Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation, SEFRI) et Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch (Secrétariat d’État à l’économie, SECO). Christa Markwalder, conseillère nationale et présidente du groupe d’amitié parlementaire Suisse-États-Unis, Matthias Egger, président du Fonds national suisse et André Kudelski, président d’Innosuisse, feront également partie de la délégation.

À la Maison-Blanche, un échange est prévu avec Eric Lander, directeur du Bureau de la politique scientifique et technologique, au sujet des priorités des deux pays dans la recherche et l’innovation. Le président de la Confédération s’entretiendra ensuite avec des membres du congrès et des représentants d’entreprises suisses établies aux États-Unis sur le renforcement de la collaboration dans le domaine de la formation professionnelle. Le secrétaire au Transport Pete Buttigieg échangera également avec la délégation dans le cadre d’une rencontre virtuelle.

La signature du mémorandum d’entente entre le Fonds national suisse (FNS) et la National Science Foundation (NSF) sera un autre point fort du séjour. En signant cette déclaration d’intention commune, les deux agences de financement de la recherche soulignent leur volonté d’intensifier les collaborations futures et d’étendre leur coopération bilatérale. Le FNS a déjà conclu des accords similaires avec différents pays dans le monde entier, en Europe notamment.

Les États-Unis sont les principaux partenaires de la Suisse en matière de recherche. Environ 15 % des publications scientifiques publiées en Suisse sont réalisées en collaboration avec des chercheurs américains. En outre, depuis 2016, le FNS a financé plus de 5000 projets suisses incluant un élément de coopération avec les États-Unis. Cette étroite relation reflète l’importante interdépendance économique entre les deux pays : les États-Unis sont le deuxième partenaire commercial de la Suisse, tandis que la Suisse est l’un des principaux investisseurs aux États-Unis.

This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |