Le prix Paléo HES⁠-⁠SO 2020 décerné trois fois

Le Prix Paléo HES⁠-⁠SO 2020 revient au pianiste Stefano Arena Aguirre et au chanteur jazz Mico Angelo Aseron (HEMU - Haute École de Musique) ainsi qu’au compositeur Benjamin Lavastre (Haute école de musique de Genève - HEM). Cette distinction récompense la qualité de leur parcours estudiantin et professionnel, leurs projets et leurs engagements.

Stefano Arena Aguirre, piano, HEMU

Stefano Arena Aguirre est récompensé pour son parcours de Bachelor tout à fait exemplaire : tant pour son récital et pour son travail de mémoire que pour sa remarquante participation aux cours d’analyse et d’accompagnement.

Né à Caracas, Stefano Arena Aguirre débute ses études de piano à la Escuela de Música Mozarteum Caracas avant de rejoindre l’HEMU auprès de Christian Favre. Il a participé à plusieurs concerts comme soliste, notamment avec l’Orchestre Municipal de Caracas, l’Orchestre de chambre de Mozarteum et l’Orchestre Philharmonique National. Il s’est produit également de nombreuses fois au « Festival de Música de Cámara Mozarteum » à Caracas.

> En savoir plus

Mico Angelo Aseron, chant jazz, HEMU

Félicité pour son concert de Bachelor exceptionnel, Michel Angelo Aseron , étudiant de Sara Lazarus , connu sous le nom de « Angelo Powers », est, en plus d’un chanteur, un guitariste et batteur autodidacte.

Il a déjà eu l’opportunité de chanter avec Phil Collins, de participer à la Nouvelle Star et de faire partie de l’équipe de Matt Pokora dans l’émission The Voice France. Avec son groupe Blakat, il anime les jam sessions mensuelles du club le Chat Noir à Genève. Il se produit également aux côté d’anciens étudiants de l’HEMU tels que le pianiste Matthieu Llodra , le trompettiste Shems Bendali ou le bassiste Ivan De Luca.

> En savoir plus

Benjamin Lavastre, compositeur, HEM-GE

Benjamin Lavastre a intégré la classe de composition il y a cinq ans provenant d’un monde empreint de la pratique instrumentale et de l’improvisation qui le menait à vouloir s’exprimer et découvrir de nouveaux horizons. Il s’est progressivement intéressé à la pratique de l’électronique et a découvert des répertoires variés et exigeants.

Il a su établir un dialogue avec ses professeurs dans la patience et dans l’écoute, l’écoute d’un besoin très profond de se découvrir, aussi bien d’un point de vue personnel que de celui du créateur. Durant ses 5 années d’étude, sa progression a été remarquable d’authenticité. Elle mérite amplement d’être saluée à travers un prix tel que le Prix Paléo.