Le Prix scientifique suisse Marcel Benoist est décerné à un pionnier des psychothérapies en ligne

    -     English  -  Deutsch
Le Prix scientifique suisse Marcel Benoist récompense Thomas Berger, de l’

Le Prix scientifique suisse Marcel Benoist récompense Thomas Berger, de l’Université de Berne, pour sa contribution à la percée novatrice de la psychothérapie en ligne. © Daniel Rihs

Le Prix scientifique suisse Marcel Benoist récompense Thomas Berger, de l’Université de Berne, pour sa contribution à la percée novatrice de la psychothérapie en ligne. Le Prix scientifique suisse Latsis revient quant à lui à Nicola Aceto, de l’ETH Zurich.

Le Prix scientifique suisse Marcel Benoist, doté de 250 000 francs, est considéré dans le milieu de la recherche comme le Nobel suisse. Il est décerné cette année à Thomas Berger, professeur de psychologie et psychothérapie cliniques à l’Université de Berne. Le professeur Berger fait figure de pionnier dans le développement, l’expérimentation et la mise sur pied de thérapies visant la prévention et le traitement de problèmes et de troubles psychiques par des moyens numériques, tels que des applications et des sites internet. En tant que l’un des principaux experts dans la recherche en psychothérapie sur le plan international, il a mené des travaux pour comparer ces méthodes de traitement en ligne et les formes de psychothérapies conventionnelles et a démontré empiriquement leurs effets.

’ Je suis très honoré de recevoir le prix Marcel Benoist. C’est une reconnaissance immense pour le travail et la recherche que nous menons avec mes formidables collaborateurs et partenaires de coopération, tout comme pour l’effort que nous déployons ensemble afin de donner à un maximum de personnes accès à des interventions psychologiques efficaces ’, se réjouit Thomas Berger.

Les programmes d’auto-assistance en ligne qu’a développés Thomas Berger permettent de traiter notamment des cas de dépression et de troubles anxieux, les deux maladies psychiques les plus répandues en Suisse. D’autres outils en ligne fournissent de l’aide en cas de problèmes de sommeil ou de difficultés psychiques résultant d’une maladie ou d’une séparation. Thomas Berger a également élaboré avec succès une approche dite de traitement mixte (blended treatment), qui combine des méthodes de traitement en ligne et des séances de thérapie en présentiel.

Les services numériques, de par leur facilité d’accès, peuvent améliorer dans une large mesure la prise en charge pour des groupes de patients spécifiques, notamment les personnes pour qui se rendre chez un thérapeute représente un obstacle insurmontable. Cela étant, la pandémie a considérablement renforcé l’importance des formes de thérapie en ligne pour toutes les catégories de population et la demande ne cesse de croître. Actuellement, Thomas Berger et son équipe travaillent sur des projets dont le but est d’améliorer encore l’efficacité des programmes d’auto-assistance et des approches de traitement mixte en cas de dépression et de troubles anxieux. En outre, ils développent avec des partenaires de coopération une application de prévention du suicide et des interventions en ligne visant des groupes de personnes vulnérables, notamment les personnes réfugiées, étant donné que les offres thérapeutiques conventionnelles ne permettent que difficilement de les atteindre.

Bases pour de nouvelles thérapies contre le cancer

Cette année, le Prix scientifique suisse Latsis, doté de 100 000 francs, est décerné à Nicola Aceto. L’Italien, professeur associé à l’ETH Zurich, est récompensé pour ses découvertes novatrices en matière de recherche sur le cancer.

Lorsqu’une tumeur produit des métastases, la vie du patient est généralement en danger, car à l’échelle mondiale, dans plus de 90 % des cas, ce sont elles qui causent le décès des personnes atteintes d’un cancer. Les métastases sont formées par les cellules tumorales circulantes (CTC) qui se dissocient de la tumeur primaire et voyagent dans le sang avant de se nicher dans d’autres organes et de former de nouvelles tumeurs.

Nicola Aceto a réalisé plusieurs percées majeures en étudiant ces cellules tumorales circulantes : il a notamment découvert que dans les cas de cancers de la prostate ou du sein, il est particulièrement fréquent que les CTC créent des métastases lorsqu’elles s’amassent (clusters). Il en a déduit qu’il est possible de réduire la propagation d’un cancer en parvenant à scinder les amas de CTC à l’aide de médicaments. Nicola Aceto et son équipe ont également réussi à isoler des CTC viables pour presque tous les types de cancers.

Ces découvertes, et d’autres encore, ont déjà été utilisées lors d’études cliniques menées avec des patients atteints d’un cancer métastatique et ont permis le développement d’instruments de diagnostic et de pronostic. Le chercheur continue toutefois de viser de grands objectifs : ’ C’est un grand honneur pour mon équipe et moi de recevoir le Prix Latsis. Cette distinction nous encourage avant tout à poursuivre nos efforts de recherche avec autant d’ambition que jusqu’à présent dans le but de mettre sur pied de nouvelles approches thérapeutiques pour cibler et supprimer les métastases chez les patients. ’

Cérémonie commune de remise des prix ÜBerne

Le Fonds national suisse (FNS) a été mandaté par les deux fondations pour procéder à la sélection scientifique des lauréats. Les lauréats recevront les Prix scientifiques suisses Marcel Benoist et Latsis lors d’une cérémonie commune le 4 novembre 2021 à l’Hôtel du gouvernement de Berne. C’est Guy Parmelin président de la Confédération et président de la Fondation Marcel Benoist, qui les leur remettra. Il souligne : ’ C’est un grand honneur de pouvoir récompenser deux chercheurs d’exception avec les Prix scientifiques suisses 2021. Par leur travail, Thomas Berger et Nicola Aceto rendent de grands services à notre société et illustrent à merveille l’excellence de la recherche suisse. ’


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |