Le semestre se terminera sans cours en présentiel

    -     Deutsch
Il n'y aura plus de cours en présentiel à l'Université de Fribourg jusqu’à la fin du semestre de printemps 2020. L'enseignement et la plupart des examens seront effectués à distance. Un grand nombre de chercheuses et chercheurs travaillent par ailleurs sur des projets liés au coronavirus, ainsi qu’aux dommages qu'il cause.

Depuis le lundi 16 mars, plus aucun événement en présentiel n'est organisé dans le cadre de l'enseignement universitaire. Conformément aux décisions du Conseil fédéral du 16 avril 2020, le Rectorat a décidé que les enseignements en présentiel sont désormais suspendus jusqu’à la fin du semestre de printemps, prévue le 29 mai 2020.

Le Rectorat souhaite ainsi continuer à donner une priorité absolue à la santé de l'ensemble de la communauté universitaire. Il estime, par ailleurs, que les possibilités techniques et l'expérience acquises ces dernières semaines permettront de terminer ce semestre en proposant un enseignement à distance de qualité.

L'assouplissement des mesures de prévention de la Confédération, tel qu'il est envisagé par le Conseil fédéral, n’entraînera que des changements progressifs pour les études, la recherche, l’enseignement et l’administration. Cette situation exige donc des solutions flexibles.

Les examens semestriels auront lieu
Tou·te·s les étudiant·e·s pourront passer leurs examens et la période habituelle de mai/juin est en principe maintenue. Les facultés tiendront compte des conditions plus difficiles de préparation des épreuves. Elles pourront également prévoir des solutions alternatives dans des cas individuels. Enfin, elles tiendront compte de la situation particulière des étudiant·e·s qui ont été mobilisé·e·s.

Des possibilités facilitées de retrait des examens sont, entre autres, prévues. Les étudiant·e·s seront informé·e·s des décisions prises par les facultés au sujet des modalités d’examen au plus tard jusqu’au 30 avril.

L’Université est, en outre, en contact régulier avec ses étudiant·e·s de mobilité et les accompagne de près durant cette phase incertaine.

Des solutions techniques en étroite collaboration avec d'autres institutions
La Direction des services IT (DIT) a procédé au déploiement de la solution Microsoft Teams pour l’ensemble de la communauté universitaire. MS Teams devient la plateforme institutionnelle de visioconférence et de collaboration en ligne. Les étudiant·e·s, les professeur·e·s et l'administration peuvent se connecter via l'identification Unifr et bénéficier de l’ensemble de ces services.

La situation actuelle a conduit à prioriser le renforcement des compétences numériques dans l'enseignement, déjà prévu par swissuniversities. A cet égard, l'Université de Fribourg est en contact très étroit avec d'autres hautes écoles suisses. Il est certain que les progrès réalisés aujourd’hui seront profitables à long terme.

Les recherches sur le Covid-19 battent leur plein
Les projets de recherche liés à l'épidémie de corona impliquent des disciplines très différentes. Par exemple, le groupe de travail de la Professeure Simone Munsch et du Docteur Peter Wilhelm en psychologie étudie la manière dont les étudiant·e·s font face à cette situation exceptionnelle de confinement.

Le Professeur Patrice Nordmann a mis au point un test sérologique pour détecter les anticorps au coronavirus en collaboration avec l’hôpital fribourgeois (HFR). En complément à la détection génétique effectuée au Swiss Integrative Center for Human Health (SICHH), ce test peut confirmer l'infection par le virus. L'Université soutient également l’HFR sur le plan logistique en mettant à disposition des infrastructures, des appareils, ou encore divers produits chimiques et des matériaux.

Le groupe de recherche du Professeur Stéphane Cook s'intéresse aux effets du virus sur le coeur et aux problèmes de santé qui y sont liés.

Au niveau national, Arnaud Chiolero et Stéphane Cullati du Population Health Laboratory font partie d'un consortium qui cherche à déterminer quelle proportion de la population suisse a déjà été infectée et a donc produit des anticorps. En outre, la Professeure Eva Maria Belser est membre de la task force nationale du Conseil fédéral en tant qu'experte en droit constitutionnel.

Les chercheuses et chercheurs de l'Université de Fribourg sont également bien connectés au niveau international. Par exemple, dans le cadre du Global Consortium for Chemosensory Research, le Professeur Jean-Marie Annoni, en collaboration avec la Docteure Lavinia Alberi du SICHH et le Docteur Azarnoush Kouchiar du HFR Riaz, étudient la perte de l'odorat et du goût aux premiers stades de l'infection par Covid-19.