Le sport a le vent en poupe à l’UniNE

A l’Université de Neuchâtel, le sport cartonne. Avec une moyenne de trois heures d’entraînement par semaine, les étudiantes et étudiants sont plus actives et actifs que la moyenne suisse. Et, en 2019, elles et ils sont 66% à avoir profité de l’offre du Sport universitaire de l’UniNE (SUN). C’est ce qui ressort de la cinquième enquête sur le sport universitaire suisse menée par la Conférence des directrices et directeurs du sport universitaire suisse (CDSU) au printemps 2020.

On le sait : rien de tel qu’une activité sportive régulière pour conserver un équilibre entre le physique et le mental. Encore plus quand il s’agit d’études supérieures. Les étudiantes et étudiants de l’UniNE en sont conscient-e-s. Chaque semaine, elles et ils s’entraînent plusieurs heures, profitant entre autres de l’offre du SUN pour se changer les idées, bouger, se retrouver avec d’autres personnes et, parfois, aller dans la nature. ’Au niveau suisse, les champion-ne-s en matière de sport sont les Suisses allemand-e-s, précise Bertrand Robert, directeur du Service des sports (SePS). Neuchâtel vient ensuite en bonne position devant l’UNIL et l’UNIGE et juste derrière l’EPFL, avec 66% des étudiantes et étudiants qui ont profité de l’offre du SUN en 2019, dont 37% se sont entraîné-e-s au moins une fois par semaine dans le cadre des activités proposées.’ Seuls 5% des effectifs sont restés inactifs, par manque de temps en lien avec leurs études, ce qui reste largement inférieur au taux recensé dans la population suisse.

Les raisons de ce succès ? ’Par rapport à d’autres universités, nous sommes bien lotis, explique Bertrand Robert. Entre le lac et la montagne, nous avons la possibilité d’offrir de nombreuses activités en plein air et nos cours payants (30% de l’offre totale) sont très avantageux. Il reste toutefois encore des améliorations à apporter au niveau des installations sportives, parfois trop éloignées des salles de cours selon les remarques faites par les étudiantes et les étudiants.’

Sur le podium neuchâtelois figurent le ’groupe fitness’, les jeux et la musculation. ’Les femmes sont majoritaires dans les offres du groupe fitness, de wellness et de danse. Les hommes préfèrent quant à eux les entraînements individuels et privilégient les sports de balles, la musculation et le cardio-training.’

Les sports aquatiques sont également en tête de liste. ’Notre Centre nautique, basé à Saint-Blaise, est ouvert tout l’été. Les étudiantes et étudiants peuvent y pratiquer du canoé, du kayak, de la voile, de la planche à voile, ou encore du paddle à moindre coût’, rappelle Bertrand Robert.

Mandatée par la Conférence des directrices et directeurs du Sport universitaire suisse (CDSU), l’enquête a été menée auprès de plus de 18 000 étudiantes et étudiants, issu-e-s de vingt-deux établissements du degré tertiaire au printemps 2020. Quelque 761 Neuchâtelois-e-s ont participé à l’étude.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |