Le vieillissement en institution socio-éducative - revue REISO

Les tendances démographiques concernent aussi les personnes souffrant de handicap psychique. Comment évoluent les pratiques éducatives face aux bénéficiaires vieillissant·e·s - Melissa Ischer, Master of Arts HES-SO en Travail social, décrit dans la revue REISO les résultats d’une recherche menée en Valais.

Les institutions socio-éducatives ont des missions spécifiques en lien avec leur public, mais travaillent globalement toutes dans une optique visant à favoriser le maintien ou le gain en autonomie. Des projets sont co-construits entre les usager·ère·s et les travailleurs et travailleuses sociales dans le but de maintenir les acquis ou d’augmenter les compétences des bénéficiaires.

Du fait de l’évolution démographique, on constate un vieillissement de ce public qui se traduit également par une espérance de vie plus longue. Pour les personnes en situation de handicap, les signes de l’âge peuvent intervenir de manière précoce et sont parfois difficilement identifiables et/ou dissociables des problématiques liées aux handicaps. Il existe un écart entre la perception des professionnel·le·s et l’état de santé des résident·e·s (Azéma et Martinez, 2005). Ces situations demandent alors une attention et une adaptation particulières des pratiques d’accompagnement.

Par Melissa Ischer, mémoire de Master of Arts HES-SO en Travail social , chargée de recherche, Haute école de travail social et de la santé · EESP, Lausanne

> Lire l’article complet sur le site de la revue REISO