Les Etats membre de l’ESA et de l’UE soulignent l’importance du domaine spatial

    -     English  -  Deutsch

La secrétaire d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation Martina Hirayama a participé aujourd’hui à Bruxelles au « Conseil Espace » qui réunit les Etats membre de l’ESA et de l’UE. Une résolution commune « Space as an Enabler » y a été adoptée, soulignant l’espace comme outil socioéconomique majeur, son importance pour repousser les frontières de la connaissance ainsi que sa contribution au développement et à la mise en oeuvre de diverses politiques sectorielles.

Les investissements publics dans la recherche et la technologie spatiale améliorent le quotidien de nos sociétés. La météorologie, la sécurité du trafic aérien, la gestion de catastrophes ou la caractérisation du changement climatique ne sont que quelques retombées pour la Suisse. La résolution « Space as an Enabler » adoptée par les ministres chargés des affaires spatiales porte, entre autre, sur la recommandation d’une gouvernance spatiale efficace et équilibrée, sur l’importance de stimuler la science et le développement des technologies spatiales ainsi que les retombées positives sur la croissance économique et l’innovation.

Ce Conseil Espace a été l’occasion pour la secrétaire d’État Martina Hirayama de rappeler que l’Europe spatiale s’est construite avec l’Agence spatiale européenne ESA, l’Union Européenne et leurs Etats Membres respectifs, Å“uvrant avec une même vision à long-terme. C’est en unissant les diverses capacités de manière efficiente que l’Europe réalise des succès tels que les systèmes Galileo et EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) pour la navigation par satellite ou Copernicus (Programme européen pour l’environnement) pour l’observation de la Terre.

Le Conseil Espace établi en 2004 par l’accord-cadre entre l’ESA et l’UE a pour objectif majeur de permettre des échanges et débats ouverts sur la coopération européenne dans le secteur spatial, visant une politique cohérente et contribuant à une Europe spatiale forte et compétitive au niveau global. Le Conseil Espace de 2019 s’est déroulé sur invitation de l’Espagne et de la Roumanie, présidant respectivement le Conseil Ministériel de l’ESA et le Conseil de l’UE. La secrétaire d’Etat Martina Hirayama a rappelé l’importance de poursuivre un dialogue de haut niveau ouvert, constructif et régulier, d’assurer la continuité des succès de l’Europe spatiale et le rôle clé de l’ESA, organisation intergouvernementale.

C’est grâce à son adhésion à l’ESA depuis sa création et à sa participation à des programmes de l’UE que la Suisse est membre de la famille spatiale européenne, apporte sa contribution à l’Europe spatiale et demeure compétitive au niveau mondial dans ce secteur.