Les filières « bachelor intégrant la pratique » dans les hautes écoles spécialisées reconduites pour une durée limitée

Le 26 février 2020, le Conseil fédéral a prolongé l’expérience pilote des filières « bachelor intégrant la pratique » (PiBS) dans les hautes écoles spécialisées (HES). L’objectif de cette expérience, qui court depuis 2014, est de renforcer l’orientation pratique des étudiants et d’atténuer la pénurie de personnel qualifié dans le domaine des mathématiques, de l’informatique, des sciences naturelles et de la technique (MINT). Les titulaires d’un certificat de maturité gymnasiale, avant tout, se voient offrir un accès direct à une filière d’études de niveau HES d’une durée de quatre ans et axée sur la pratique, sans devoir réaliser au préalable une expérience du monde du travail d’un an.

Les filières PiBS ont été lancées en 2014 comme expérience pilote, dans le cadre de l’initiative visant à combattre la pénurie de personnel qualifié. Les titulaires d’un certificat de maturité gymnasiale ou d’un certificat de maturité professionnelle dans une orientation non apparentée au domaine d’études choisi ont ainsi obtenu la possibilité de commencer directement des études HES dans le domaine MINT, sans devoir réaliser au préalable une expérience du monde du travail d’un an. Afin de renforcer l’orientation pratique des diplômés, les filières PiBS durent quatre ans (au lieu de trois) et comportent une partie pratique dans une entreprise pour un volume correspondant à 40 % de la durée totale des études. Elles requièrent un contrat de formation de quatre ans passé avec une entreprise et validé par la HES. Étant donné que les conditions d’admission aux filières PiBS dérogent aux conditions d’admission fixées dans la loi, le DEFR a fixé une durée déterminée pour l’expérience pilote par voie d’ordonnance. Depuis leur introduction en 2015, les filières « bachelor intégrant la pratique » sont proposées dans cinq HES et comptent à ce jour 171 étudiants.

Une évaluation menée en 2019 donne lieu à une appréciation globalement positive. Elle montre cependant qu’il n’est pas encore possible de savoir si les filières PiBS contribuent effectivement à renforcer l’orientation pratique des diplômés et à atténuer la pénurie de personnel qualifié dans le domaine MINT, notamment à cause du nombre peu élevé de cas. Sur recommandation de la Conférence suisse des hautes écoles, le Conseil fédéral a prolongé l’expérience pilote jusqu’à la rentrée 2025 comprise et procédera à une analyse des effets en 2023.