Life as a bilingual : le blog qui cartonne sur Internet

Une centaine de contributions qui ont été lues plus de 750’000 fois en près cinq ans. Ces chiffres ont été atteints par un blog que tient un professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel. Dans « Life as a bilingual », le psycholinguiste François Grosjean offre son éclairage sur l’état de la recherche et les enjeux concernant le bilinguisme. A l’occasion de la Journée européenne des langues, qui se tient chaque année le 26 septembre à l’initiative du Conseil de l’Europe, le succès du blog démontre la popularité des questions traitant de la situation des personnes bilingues dans le monde.
Le centième billet sera publié le 7 octobre prochain, mais tout a commencé en 2010. Le 12 novembre de cette année-là, la revue américaine Psychology Today a ouvert son site à François Grosjean après lui avoir demandé d’y tenir un blog. Sa mission consistait à traiter d’une des nombreuses facettes de la psychologie sous une forme accessible pour le grand public. Le succès du blog a été à la fois populaire et académique. Sa qualité scientifique lui a même permis de devenir en 2013 le matériau de base pour un cours donné à la Binghamton University, dans l’Etat américain de New York.
Parmi les 750 blogueurs que la revue avait invités spécialement, François Grosjean est, grâce à sa réputation, l’un des rares qui ne soit par nord-américain. «Cela vient probablement du fait que j’écris sur le bilinguisme depuis plus de trente ans, que j’ai publié de nombreux ouvrages en anglais, à la fois aux Etats-Unis et en Angleterre, et que je suis cofondateur de la revue internationale Bilingualism: Language and Cognition».
Les billets de François Grosjean - depuis un an il a été rejoint par la professeure Aneta Pavlenko - donnent des exemples du quotidien et les mettent en dialogue avec les connaissances scientifiques les plus récentes. Tous les ’ges de la vie sont passés en revue : l’apprentissage simultané de plusieurs langues chez les enfants, le fonctionnement de l’humour au sein des couples bilingues, les effets de la démence sur le bilinguisme des personnes ’gées.
Certains billets entrent également en forte résonance avec l’actualité. Alors que la Suisse débat de l’enseignement des langues à l’école primaire, le blog discute l’argument qui dit que l’apprentissage d’une deuxième langue permet de mieux acquérir une troisième. Au moment où l’anglais s’impose comme la langue des échanges internationaux, une contribution examine si les personnes qui pratiquent deux langues pensent différemment selon qu’elles utilisent l’une ou l’autre.
Ancien professeur de l’Université de Neuchâtel, où il a fondé le Laboratoire de traitement du langage et de la parole en 1987, François Grosjean est une référence mondiale sur les questions liées au bilinguisme. Son dernier ouvrage «Parler plusieurs langues. Le monde des bilingues» est paru en janvier 2015 aux Editions Albin Michel.