Martin Ackermann prend la tête de la Swiss National COVID-19 Science Task Force

    -     English  -  Deutsch
Martin Ackermann (Photo: Ethan Oelman)

Martin Ackermann (Photo: Ethan Oelman)

Martin, tu prends la direction de la COVID-19 Science Task Force. Quel est ton rôle exact?

Je suis chargé de diriger la Task Force, de coordonner les activités et d’engager le dialogue avec les autorités et d’autres partenaires, en collaboration avec l’équipe de direction composée des trois vice-directeurs Monika Buetler, Samia Hurst et Manuel Battegay.

Tu es déjà vice-directeur de la Task Force depuis mars. Tu en assumes désormais la direction en plus. Cela sollicite sans doute beaucoup de ton temps. De quelle façon l’Eawag t’a-t-elle soutenu pour assumer toutes ces tâches?

L’Eawag et l’EPF Zurich m’ont soutenu pour m’engager dans la Task Force et y consacrer beaucoup de temps. L’Eawag m’a autorisé à mettre de côté mes missions au sein de l’institution le temps nécessaire. Frederik Hammes a pris la direction du département de microbiologie de l’environnement pour cette période. Il est très efficace, de sorte que je peux me concentrer sur la Task Force et sur le travail avec mon groupe de recherche.

Peux-tu utiliser tes compétences issues de l’Eawag dans ton rôle actuel de directeur de la Task Force?

De manière générale, mon travail au sein de l’Eawag est une excellente préparation pour la Task Force. En tant que chef de département, j’ai été formé au travail interdisciplinaire et transdisciplinaire. C’est aujourd’hui un atout précieux pour le travail entre les disciplines et entre la science et les groupes d’intérêt. De plus, je discute de temps en temps de la situation scientifique relative au Sars-CoV-2/COVID-19 avec des collègues de l’Eawag. Il y a dans notre institut un important réservoir d’expertise sur laquelle je m’appuie volontiers.