Nouveau directeur du Service Sismologique Suisse

Nouveau directeur du Service Sismologique Suisse

Le professeur Stefan Wiemer devient le nouveau directeur du Service Sismologique Suisse (SED). La direction de l’ETH Zurich a nommé ce scientifique de 46 ans qui dirigeait d’ores et déjà le SED par intérim depuis janvier 2012. Il prend la succession de Domenico Giardini.

Stefan Wiemer poursuivra les activités et mandats variés du SED en tant que service compétent de la Confédération en matière de tremblements de terre. Les tâches principales du SED sont l’observation sismique et l’estimation des aléas sismiques en Suisse. Stefan Wiemer accorde une importance particulière à la transmission vers l’extérieur des connaissances relatives aux processus sismologiques. Cela signifie notamment informer de manière exhaustive et appropriée les autorités, les médias ainsi que la population et de former les étudiants. En outre, Stefan Wiemer souhaite consacrer une partie des activités à l’étude de nouvelles évolutions. «L’utilisation croissante de la géothermie entraîne des défis pour le SED. Je serai très heureux de les relever», explique Stefan Wiemer.

Stefan Wiemer a obtenu un diplôme de géophysique en 1992 à la Ruhr Universität Bochum (DE). Après avoir obtenu son doctorat à l’University of Alaska Fairbanks (USA) et travaillé comme collaborateur scientifique dans le cadre d’un post-doctorat à Tsukuba (Japon), il entre au SED en 1999. Il y a développé deux groupes de recherche qu’il a également dirigés. En janvier 2012, il a repris la direction générale du SED par intérim. «Nous sommes très heureux d’avoir trouvé un nouveau directeur en la personne de Stefan Wiemer, qui connaît parfaitement le SED et est doté d’une grande expérience. La continuité est ainsi garantie dans cet organisme si important pour toute la Suisse», affirme Ralph Eichler, président de l’ETH Zurich. Le conseil des EPF a récemment nommé Stefan Wiemer professeur ordinaire de sismologie.

Domaine de spécialité: les aléas sismiques


Stefan Wiemer étudie les répercussions des tremblements de terre et recherche quels processus dans la croûte terrestre déclenchent des tremblements de terre. Par ailleurs, il traite les aléas sismiques en fonction du temps et étudie la possibilité d’émettre des prévisions plus précises sur la base de données micro-sismiques. Ces dix dernières années, il a développé avec son équipe de nouvelles méthodes et solutions logicielles afin d’analyser la qualité des catalogues de données qui incluent tous les tremblements de terre enregistrés dans un pays. Depuis que le projet de géothermie à Bâle en 2006 a déclenché des tremblements de terre nettement ressentis, Stefan Wiemer se penche sur les secousses produites par l’homme.

En qualité d’expert en aléas sismiques reconnu mondialement, Stefan Wiemer siège dans de nombreux comités et rédige des expertises, notamment dans le cadre des études PEGASOS sur l’analyse des aléas sismiques des centrales nucléaires suisses. Il s’est également chargé du calcul de la carte des aléas sismiques en Suisse en 2004. A l’ETH Zurich, il suit de nombreux travaux de master et de doctorat et donne des cours magistraux en sismologie et sciences de la terre.

Le Service Sismologique Suisse


Le Service Sismologique Suisse (SED) à l’ETH Zurich est le service compétent de la Confédération en matière de tremblements de terre. Sa tâche principale consiste à observer l’intensité et la fréquence des tremblements de terre en Suisse et à étudier les aléas sismiques. Pour la surveillance de l’activité sismique en Suisse et dans les régions frontalières, le SED exploite un réseau de mesure sismique dans tout le pays, composé de sismographes à large bande et à haute sensibilité et d’outils de mesure de l’intensité sismique. Le SED compte près de 60 collaborateurs et dirige de nombreux projets de recherche engagés par actuellement 15 doctorants à l’ETH Zurich. En sa qualité de service compétent de la Confédération en matière de tremblements de terre, le SED est l’instance qualifiée pour conseiller les industries et les instances officielles. Ceci concerne par exemple des projets de géothermie, mais aussi la surveillance sismique en rapport avec l’implantation de centrales nucléaires et la recherche de sites d’enfouissement des déchets. Enfin, le SED a pour tâche d’informer et de sensibiliser le public. Lorsqu’un tremblement de terre est ressenti en Suisse ou à l’extérieur du pays, les collaborateurs du SED mettent leur expertise au service des médias et de la population. Plus d’informations sur le SED sur: www.seismo.ethz.ch/index_FR