Nouveau responsable du domaine Informatique médicale

Le domaine Informatique médicale du département Technique et informatique de la Haute école spécialisée bernoise BFH accueillera un nouveau responsable le 1er aout 2024: le professeur Michael Lehmann évoque ses ambitions pour l’enseignement et la recherche appliquée en informatique médicale.

Le professeur Michael Lehmann prendra la tête du domaine Informatique médicale cet été. Il succède ainsi au professeur Dr Jürgen Holm. Michael Lehmann est un expert en matière de numérisation du système de santé. Il connait aussi à la perfection tant le paysage suisse de la formation que l’industrie des fournisseurs dans le système de santé.

Spécialiste et manager chevronné

Après avoir travaillé comme médecin-assistant dans différents hôpitaux suisses, Michael Lehmann a graduellement axé sa carrière dans le paysage du système de santé suisse sur les domaines de la numérisation, des systèmes informatiques et du traitement des données. Il a notamment dirigé Parametrix Solutions AG et travaillé dans la gestion de produits chez Semfinder AG. Parallèlement, il a commencé à enseigner à temps partiel à la Haute école spécialisée bernoise BFH. Depuis 2011, il enseigne l’informatique médicale et depuis 2017, il est directeur des études de ce domaine.

Transformer le système de santé suisse

Le système de santé suisse est confronté à des défis sans précédent: augmentation des couts de la santé, pénurie de personnel qualifié, hôpitaux déficitaires, complexité croissante et urgence de la transition numérique. Surmonter ces défis exige de la diligence et des approches innovantes. Le domaine Informatique médicale joue depuis des années un rôle pionnier en la matière. L’informatique médicale combine la médecine et l’informatique avec les méthodes de la gestion des processus et du Design Thinking. Michael Lehmann compte s’appuyer sur la recherche appliquée et un enseignement engagé aux niveaux bachelor et master, pour, avec le domaine, influencer et façonner durablement le système de santé: ’Des processus efficaces et numérisés, des systèmes en réseau et un stockage sécurisé des données, tout comme la continuité du flux d’informations, sont des paramètres essentiels pour garantir la sécurité des patient-e-s et augmenter leur satisfaction.’ à long terme, le potentiel de progression du système de santé réside surtout dans les modèles innovants issus de la recherche appliquée et auprès des professionnel-le-s hautement qualifiés, aptes à jeter les bases d’un processus de traitement intersectoriel épargné par les doublons, selon Michael Lehmann.

«Je me réjouis énormément d’assumer cette nouvelle mission et de pouvoir apporter, avec toute l’équipe, des changements positifs dans le système de santé suisse et dans le paysage de la formation.»