Poissons et écrevisses menacés : le Conseil fédéral adopte une modification de l’ordonnance sur la pêche

    -     Deutsch
 (Image: Pixabay © CC0)

(Image: Pixabay © CC0)

Les poissons et les écrevisses comptent parmi les espèces animales les plus menacées en Suisse. Lors de la séance du 21 octobre 2020, le Conseil fédéral a adopté la modification de l’ordonnance relative à la loi fédérale sur la pêche, modifiant ainsi le statut de menace de 25 espèces de poissons et d’écrevisses indigènes. Dix de ces espèces ont vu leurs effectifs diminuer; leur statut de menace s’est donc aggravé. Les cantons seront tenus de davantage protéger ces espèces. Dans le cadre du même paquet d’ordonnances, le Conseil fédéral a approuvé l’actualisation des inventaires des bas-marais et des prairies sèches du canton des Grisons.

Au total, 75 espèces de poissons et d’écrevisses indigènes sont désormais recensées à l’annexe 1 de l’ordonnance relative à la loi fédérale sur la pêche (OLFP). Si 9 d’entre elles sont d’ores et déjà éteintes, 16 sont menacées d’extinction, 10 fortement menacées, 12 menacées et 9 potentiellement menacées. Seulement 14 espèces sont considérées comme n’étant pas menacées. Pour 5 espèces, les données disponibles ne suffisent pas à déterminer un statut de menace.

Selon l’OLFP, les cantons doivent déployer des efforts supplémentaires pour protéger les espèces dont le statut de menace s’est détérioré. Avec l’actualisation des statuts de menace, les mesures mises en oeuvre pour protéger cinq espèces (l’anguille, la truite du Doubs, l’ombre ainsi que deux espèces de gardon du sud des Alpes) bénéficieront d’un soutien financier accru de la part de la Confédération.

Actualisation des inventaires grisons des bas-marais et des prairies sèches

Dans le cadre du même paquet d’ordonnances, le Conseil fédéral a approuvé la modification des inventaires des bas-marais et des prairies sèches du canton des Grisons. La révision des ordonnances sur la protection des biotopes et de l’ordonnance sur les sites marécageux est entrée en vigueur en novembre 2017. Toutefois, la modification des inventaires des bas-marais et des prairies sèches du canton des Grisons n’en faisait pas partie. En effet, une consultation élargie sur les sites dignes de protection avait été organisée dans ce canton, ce qui a retardé la procédure d’actualisation. Celle-ci a depuis lors pu être clôturée, et concerne 225 bas-marais, dont 160 existants et 65 nouveaux, et 1090 prairies et pâturages secs, dont 783 existants et 307 nouveaux.

Les modifications des ordonnances entreront en vigueur au 1er janvier 2021.

Conseil fédéral
www.admin.ch/gov/fr/­accueil.html

Secrétariat général DETEC
www.uvek.admin.ch/uv­ek/fr/home.html