Polluants dans l’organisme : Personnes recherchées pour participer à l’étude

    -     Deutsch

La phase pilote de l’étude suisse sur la santé, qui évalue la charge de polluants dans le corps, reprend à l’automne 2020 dans deux centres d’étude. Dans les cantons de Vaud et de Berne, 1 000 personnes âgées de 20 à 69 ans sont recherchées à cette fin. Elles vont répondre à un questionnaire et se rendre dans un centre d’étude pour un examen de santé.

L’étude suisse sur la santé cherche à mieux comprendre l’influence de l’environnement et de notre mode de vie sur notre santé. L’étude sera également l’occasion de répondre à des questions de santé publique, notamment en ce qui concerne le Covid-19. Des anticorps contre le nouveau coronavirus seront par exemple mesurés.

Au cours des prochaines semaines, des personnes choisies au hasard dans les cantons de Vaud et de Berne vont recevoir une lettre d’invitation de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et de ses partenaires. Les personnes qui reçoivent la lettre sont invitées à répondre à des questions sur leur milieu de vie et leur santé. La participation est volontaire et l’utilisation des données est soumise à un consentement qui peut être révoqué à tout moment.
Elles sont ensuite invitées à un examen de santé général et à donner des échantillons biologiques (sang, urine) dans un centre d’étude dans leur région. La formule sanguine sera évaluée et la charge en diverses substances chimiques, telles que le glyphosate et le mercure, sera déterminée.

Momentanément suspendue en raison du Covid-19, la phase pilote reprend actuellement. Dans cette première phase, le cadre de l’étude, la méthodologie et la coordination entre les centres d’étude seront étudiés. A son terme, le Conseil fédéral se prononcera sur la suite à donner en 2022 sur la base des résultats obtenus au cours de cette phase.

Soutenue par l’OFSP, la phase pilote est menée à Lausanne par Unisanté (Centre universitaire de médecine générale et santé publique) et le CHUV et à Berne par l’Université de Berne et l’Hôpital de l-Île, en étroite collaboration avec la plateforme de coordination de biobanques SBP. Le protocole d’étude a été développé en collaboration avec Unisanté, SBP et le Swiss TPH à Bâle.
L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires et l’Office fédéral de l’environnement contribuent également à l’étude.

L’étude sur la santé est menée dans le strict respect des lois suisses sur la recherche et la protection des données et des normes internationales. Elle a été approuvée par un comité d’éthique indépendant. Les données collectées sont codées, puis traitées et stockées dans la plus stricte confidentialité.

De plus, les adultes résidant de manière permanente en Suisse peuvent répondre aux questionnaires de l’étude en s’inscrivant via le site www.etude-sur-la-san­te.ch.

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch