Pose de la première pierre du nouveau bâtiment pour la recherche et l’enseignement FLUX

La boîte restera comme une « capsule du temps » dans la fondation de FLUX. (Phot

La boîte restera comme une « capsule du temps » dans la fondation de FLUX. (Photo : Peter Penicka, Eawag)

Entre autres, un ipad avec chargeur, les plans de construction numériques, mais aussi une cravate Dübendorf, un couteau de poche Dübendorf et des objets symboliques de la recherche sont bien scellés à l’intérieur. Janet Hering, directrice de l’Eawag, André Ingold, président de la ville de Dübendorf, Fritz Schiesser, ancien président du Conseil des EPF, ainsi que des représentants du bureau d’architecture fsp et de l’entreprise générale Halter ont enterré la boîte.

Une cinquantaine d’invités ont participé à l’événement dans la fosse d’excavation. Les futurs utilisateurs du bâtiment de 30 millions de francs, qui offrira un espace de recherche et de formation dont le besoin est urgent, en particulier pour le transfert des connaissances dans la pratique, étaient également présents.

  • Plus d’informations sur le nouveau bâtiment : www.eawag.ch/flux