Recherche sur les jeunes parents

Coralie Magni-Speck a récemment soutenu une thèse en psychologie visant à étudier l’influence de l’arrivée du premier enfant dans l’identité d’un jeune couple.

La chercheuse a interrogé 50 couples, la moitié ayant eu un enfant entre 9 et 12 mois auparavant, l’autre moitié sans enfant. A travers différents outils méthodologiques, il s’agissait de déterminer la manière dont ces couples se perçoivent, ce qui selon eux caractérise leur « identité conjugale » et si ces valeurs évoluent à l’arrivée d’un enfant.

« On parle souvent de « crise de la naissance » » explique Coralie Magni-Speck, comme une étape qui fragiliserait le couple. L’étude a démontré que cet événement permet au contraire de faire émerger des ressources et d’effectuer des ajustements quant à d’autres sujets au sein du couple. » Bien que l’arrivée d’un enfant induise une baisse significative du degré de satisfaction conjugale, les couples avec enfant semblent particulièrement en accord quant aux valeurs et devises qui les unissent.

« Actuellement, il y a beaucoup d’attentes sur le couple. La naissance semble confronter les jeunes parents à l’impossibilité de répondre à toutes ces exigences. » Bien que les jeunes parents traversent une phase de déséquilibre lors de cette étape de leur cycle de vie, la recherche met en évidence l’évolution inhérente à toute vie de couple : chacun d’entre eux connaît une « crise de désidéalisation » permettant une restructuration du lien amoureux. « Ce sont justement ces temps qui leur permettent d’évoluer et de s’adapter aux nouvelles circonstances ou exigences » précise la chercheuse.

Parmi les résultats de la recherche, Coralie Magni-Speck relève notamment un point intéressant quant aux facteurs influençant le degré de satisfaction des jeunes parents: « Si pour les hommes, le degré de bonheur conjugal est principalement lié au vécu de ce qui se passe au sein du couple, des éléments plus individuels entrent en compte quant au niveau de satisfaction des femmes. » Ce trait pourrait s’expliquer par le fait que la venue d’un enfant influence davantage la vie d’une femme : perte de liberté, difficulté à concilier vies privée et professionnelle,...

Dans un contexte clinique ou préventif, les jeunes parents devraient en ce sens être sensibilisés à ce que la transition à la parentalité peut induire de singulier chez chaque partenaire : d’éventuelles difficultés conjugales pourraient en effet être davantage induites par un difficile réaménagement personnel que liées au couple lui-même.


Les documents: