Rentrée 2020: nouveautés, effectifs et COVID-19

Six nouveautés et évolutions viennent étoffer l’offre de formation pour la rentrée académique 2020-2021 de la HES⁠-⁠SO. Le nombre d’étudiant-e-s continue globalement d’augmenter, avec des nuances en fonction des domaines, lors de cette rentrée marquée par la situation sanitaire.

Le nouveau Bachelor en Informatique et systèmes de communication regroupe les formations auparavant offertes en Informatique, Télécommunications et Ingénierie des technologies de l’information. Avec cinq orientations offertes, cette formation commune et polyvalente débouche sur une large palette de métiers. Le Bachelor est proposé à HEPIA, HEIG-VD, HE-ARC Ingénierie et HEIA-FR.

Le nouveau plan d’études cadre du Bachelor en Travail social met davantage l’accent sur les compétences transversales aux trois métiers du travail social: service social, animation socioculturelle et éducation sociale. Une évolution qui favorise l’employabilité et la mobilité des diplômé-e-s et renforce leur aptitude à s’adapter au changement. Le nouveau programme sera introduit de manière différenciée, cette année dans les HETS valaisanne et vaudoise, puis l’an prochain à Fribourg et Genève.

La Haute école de gestion Fribourg ouvre une orientation Digital Business au sein du Bachelor en Economie d’entreprise. La formation répond à l’évolution rapide des produits et des innovations marqués par la transformation numérique ainsi qu’au besoin de professionnels disposant d’une formation traditionnelle en management et de compétences en technologies digitales.

Le Master en Life Sciences inaugure une collaboration internationale avec le Master Vinifera Euromaster qui permettra aux étudiantes et étudiants de l’orientation viticulture et oenologie d’obtenir un double diplôme au terme de leur cursus.

Le nouveau Master en Wine & Hospitality Management offert par l’EHL conjointement avec Kedge Business School à Paris développe une expertise stratégique dans deux domaines en forte croissance.

Le Master en Design passe de 90 à 120 ECTS et s’aligne ainsi sur la majorité des Masters du domaine. Cette évolution, souhaitée par la Conférence des Hautes écoles suisses d’art et de design, facilite la mobilité des étudiant-e-s, la reconnaissance nationale et internationale du diplôme et soutient la relève académique.

Vie estudiantine

Autre nouveauté de cette rentrée, le lancement de l’application PocketHES développée en partenariat entre la HES⁠-⁠SO et la HETSL, haute école pilote de ce projet. Cette application de service n’est pour le moment disponible que pour les étudiant-e-s de la HETSL. En fonction des demandes, de nouvelles versions pourront être développées ultérieurement pour d’autres hautes écoles de la HES⁠-⁠SO.

Enfin, la HES⁠-⁠SO et EyesUp s’unissent contre le harcèlement sexuel. L’application EyesUp pour smartphones, en fonction depuis une année, permet de signaler discrètement et anonymement un cas de harcèlement sexuel. Dès la rentrée, elle permettra en plus de signaler un cas sur son lieu de cours grâce à l’option HES. Ce partenariat s’inscrit en complément aux autres actions menées directement par l’ensemble des hautes écoles de la HES⁠-⁠SO.

Augmentation des effectifs

Les formations HES continuent de convaincre employeurs et étudiant-e-s, comme en témoigne l’augmentation des inscriptions. Tous les domaines de formation de la HES⁠-⁠SO enregistrent une hausse des effectifs globalement plus marquée pour l’année académique 2020-2021, à l’exception d’une stabilisation pour le Domaine Musique et Arts de la scène, davantage concerné par les restrictions de mobilité liées au COVID-19 qui touchent les étudiant-e-s venant de l’étranger.

Le Domaine Economie et Services enregistre l’augmentation la plus importante. La hausse est notable dans les domaines Design et Arts visuels, Ingénierie et Architecture, Santé et Travail social. Au total, les hautes écoles de la HES⁠-⁠SO accueillent plus de 21’000 étudiant-e-s en formation de base (Bachelor et Master) et formation continue (EMBA et MAS), confirmant ainsi la HES⁠-⁠SO dans son statut de plus grande HES de Suisse.

L’augmentation des inscriptions, particulièrement marquée en Master, est réjouissante et illustre l’attractivité des formations dispensées. Par ailleurs, elle s’explique partiellement par les effets de la pandémie COVID-19 : l’incertitude du marché de l’emploi, le renoncement à une année sabbatique ou à un séjour linguistique en raison de la situation sanitaire semblent influer sur la décision de certain-e-s étudiant-e-s de débuter ou de poursuivre leurs études. L’augmentation des effectifs sera confirmée fin octobre lorsque les immatriculations seront considérées comme définitives.

COVID-19

Dans ce contexte particulier, l’ensemble de la communauté HES⁠-⁠SO fait preuve d’implication et de résilience. La proximité et le lien à la pratique qui caractérisent les HES se matérialisent dans les nombreuses initiatives des hautes écoles et des étudiant-e-s pour contribuer à relever les défis liés à la pandémie. Ces initiatives incarnent l’ancrage concret de l’enseignement et de la recherche HES dans la société.

La majorité des étudiant-e-s des hautes écoles de la HES⁠-⁠SO effectuent le 14 septembre 2020 leur rentrée académique en présence et masqué-e-s (au moins lorsque la distance de 1,5 mètre ne peut pas être respectée). Dans les autres cas, cette rentrée se déroule à distance ou en format hybride. Les mesures de protection sanitaire tiennent compte du caractère interdisciplinaire et appliqué des formations HES. Les plans de protection sont du ressort des hautes écoles et se conforment le cas échéant aux directives cantonales.