Sommet de la formation professionnelle: le mandat de la Task Force «Perspectives Apprentissage» est prolongé

    -     Deutsch
La formation professionnelle a montré en 2020 qu’elle pouvait résister à la crise. C’est la conclusion de la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020», mise en place par le conseiller fédéral Guy Parmelin au début de la pandémie de coronavirus. Afin qu’en 2021 également les jeunes et les entreprises bénéficient de bonnes conditions-cadres sur le marché des places d’apprentissage ou lors de l’entrée sur le marché du travail, le mandat de la Task Force est prolongé d’un an. Cette prolongation est le résultat du Sommet national de la formation professionnelle, qui s’est tenu le 9 novembre 2020.

La Task Force «Perspectives Apprentissage 2020», mise en place en mai 2020, rassemble la Confédération, les cantons et les partenaires sociaux et unit leurs forces sur le plan national. Le rapport de la Task Force montre que les efforts communs des différents acteurs et des entreprises formatrices ont contribué à stabiliser la situation sur le marché des places d’apprentissage en 2020.

  • La collaboration étroite entre les partenaires de la formation professionnelle permet, en temps de crise, de mener des discussions dans de brefs délais et de prendre des mesures largement soutenues et dont la mise en oeuvre se fait rapidement.
  • Le monitorage du marché des places d’apprentissage, réalisé chaque mois par les cantons et combiné aux chiffres du chômage calculés par le Secrétariat d-État à l’économie SECO, permet d’identifier rapidement les tendances et les actions à mettre en oeuvre.
  • Dans le processus de choix d’une profession, des mesures flexibles et qui ont fait leurs preuves sont applicables tant du côté de l’offre que de la demande.
  • Le programme d’action «Places d’apprentissage Covid-19» mis en place par la Confédération et lancé par la Task Force en mai 2020 soutient les partenaires de la formation professionnelle au moyen de mesures ciblées. Jusqu’à présent, une quarantaine de demandes provenant de toutes les régions du pays ont été soumises au Secrétariat d-État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). La Confédération prend en charge jusqu’à 80% des coûts par projet soutenu.
  • Le challenge en faveur de la formation professionnelle (www.prolehrstellen.ch/home/fr) que la Task Force a lancé en octobre 2020 a pour but de valoriser publiquement les entreprises qui se sont engagées pour la formation professionnelle durant la pandémie et d’encourager d’autres entreprises à faire de même.


Afin de continuer à observer attentivement la situation et de prendre les mesures qui s’imposent en fonction de l’évolution de la pandémie et du contexte économique, les participants au sommet de la formation professionnelle ont validé la prolongation du mandat de la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020» jusqu’au sommet ordinaire à l’automne 2021.

En outre, ils ont aussi approuvé le plan national de mise en oeuvre pour la systématisation de la structure de gouvernance de la formation professionnelle, élaboré en partenariat. Le remaniement de la structure de gouvernance permet de traiter efficacement les questions stratégiques qui concernent les cantons, les organisations du travail et la Confédération tout en veillant à une large participation des partenaires. Ce plan de mise en oeuvre sera en vigueur dès le 1er janvier 2021.

Par ailleurs, les participants au sommet de la formation professionnelle ont pris connaissance des résultats du rapport «Ã‰tat des lieux concernant les championnats suisses centralisés à partir de 2020» et ont donné leur accord pour les étapes à venir. C’est un fait incontesté que les championnats des métiers SwissSkills sont un instrument important pour l’image de la formation professionnelle. Les partenaires de la formation professionnelle se sont aussi accordés sur le lieu des championnats (Berne) et la période à laquelle ils se déroulent (en automne). La fréquence et le contenu de la manifestation font encore débat. Ces aspects seront à nouveau évalués dès 2024, après la tenue des éditions de 2022 et de 2024.

Des représentants de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), de l’Union patronale suisse (UPS), de l’Union suisse des arts et métiers (USAM), de l’Union syndicale suisse (USS), de Travail.Suisse et du SEFRI ont participé au Sommet national de la formation professionnelle, conduit par le conseiller fédéral Guy Parmelin.

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch