Succès internationaux pour les chercheurs fribourgeois

    -     Deutsch
 | 
Au début du semestre d’automne, l’Université de Fribourg proposera un nouveau Bachelor en droit à temps partiel, un cursus encore inédit en Suisse. La nomination d’une professeure au prestigieux Collège de France témoigne, par ailleurs, de la renommée de l’Université, alors même que plusieurs autres chercheurs fribourgeois affichent également de remarquables succès.

L’Université de Fribourg accueillera à nouveau quelque 10’000 étudiantes et étudiants lors du semestre d’automne 2019. Pour la première fois, celles et ceux qui sont inscrit’e’s en droit pourront suivre leurs études de Bachelor à temps partiel. La Faculté de droit fribourgeoise est, en effet, la première en Suisse à proposer ce nouveau cursus présentiel. L’Université entend ainsi ouvrir cette voie académique aux personnes engagées, par exemple, dans les domaines de l’art, du sport ou de la politique, ou qui accomplissent un travail familial. Les études de Master peuvent d’ores et déjà être suivies à temps partiel. La différence avec le cursus à temps plein réside dans la durée des études.

Samantha Besson nommée titulaire d’une chaire au Collège de France
A partir du 1er octobre 2019, la Professeure Samantha Besson occupera la nouvelle Chaire de droit international des institutions au Collège de France, à Paris. Elle a été élue par l’Assemblée des professeures et des professeurs. Elle continuera à enseigner à temps partiel à l’Université de Fribourg, où elle est titulaire de la Chaire francophone de droit international public et droit européen depuis 2005. Etablissement d’enseignement supérieur et de recherche public, le Collège de France est une institution unique au monde. Il s’agit du plus prestigieux lieu voué à la recherche scientifique en France, et l’enseignement y est gratuit pour tous.

L’élection de Pascal Pichonnaz au poste de deuxième vice-président du European Law Institute (ELI) témoigne également de la cote de popularité des professeur’e‘s fribourgeois’e’s. L’ancien doyen de la Faculté de droit devient ainsi membre du Comité exécutif de l’institut européen. L’ELI est une organisation indépendante et influente, à but non lucratif, active dans le domaine du développement du droit européen. Il est le pendant de l’American Law Institute.

Des financements européens pour la recherche de pointe
Le Professeur Ullrich Steiner a obtenu l’une des bourses les plus convoitées du Conseil européen de la recherche, à savoir l’ERC Advanced Grant. Cette bourse d’une valeur de 2,5 millions d’euros permettra au titulaire de la Chaire de physique de la matière molle de l’Institut Adolphe Merkle (AMI) de poursuivre pendant cinq ans une étude sur la couleur structurelle chez les insectes et les plantes.

Les plantes et les insectes, aux structures apparemment désordonnées, réussissent à produire des effets de couleurs chatoyants. Contrairement aux pigments, ces couleurs ne perdent pas leur éclat avec le temps. Le groupe de chercheurs analysera certaines de ces nanostructures complexes et tentera d’établir des règles pour des processus de fabrication simples. Idéalement, ces propriétés pourraient être mises à profit pour les éléments de sécurité des billets de banque, les emballages ou les étiquettes. Elles pourraient même être utilisées pour appliquer des couleurs sans pigments sur les aliments.

D’autres subventions ont été allouées au Docteur Marco Capogrosso (ERC Starting Grant) de la Section de médecine, pour son projet sur la restauration du contrôle des bras paralysés, ainsi qu’au Dr Horst Machguth du Département de géosciences, pour son projet sur la fonte des glaces du Groenland.

Deux nouvelles filières de Master aujourd’hui…
Le programme de Master Islam et société, unique en son genre en Europe, sera lancé lors du semestre d’automne 2019. Il permettra aux étudiantes et aux étudiants de soulever des questions centrales liées à l’auto-interprétation de la religion musulmane et d’élaborer des propositions pour répondre aux défis sociétaux actuels. Ce programme aborde à la fois des aspects sociologiques, théologiques, historiques et pratiques. Il est proposé par le Centre Suisse Islam et Société (CSIS), un institut de l’Université de Fribourg soutenu par la Confédération.

Autre innovation: le Master en médecine humaine. Le bâtiment, qui vient d’être inauguré sur le site de l’hôpital cantonal, offre des conditions optimales pour les 40 étudiantes et étudiants qui seront accueillis chaque année. Jusqu’ici, l’Université de Fribourg proposait un Bachelor en médecine humaine au nombre de places limité. Avec cette nouvelle filière, le canton de Fribourg entend notamment remédier à la pénurie de médecins de premiers recours.

… et à l’automne 2020
Un Master en sciences environnementales et humaines (Environmental Sciences and Humanities) devrait être proposé à partir du semestre d’automne 2020. Cette filière interfacultaire devrait être accessible aux titulaires d’un bachelor de divers domaines d’études. Il abordera, entre autres, les aspects liés à la justice sociale, en lien avec la répartition des problèmes environnementaux et l’intérêt de la protection de l’environnement. L’institut, qui reste à fonder, se positionnera comme un centre de compétences national à rayonnement international.

Un Master, tout aussi porteur, en économie et analyse de données (Data Analytics & Economics) verra le jour à l’Université de Fribourg à l’automne 2020. Ce cursus intégrera une formation de base moderne répondant aux exigences de la digitalisation. Les plates-formes Internet et les systèmes de recommandation de produits et de tarification dynamique ne sont que quelques exemples de thématiques actuelles, qu’il conviendra de maîtriser, d’organiser et de réguler à l’avenir.