Suivez la 4e édition du CHIC: des objets connectés

Suivez la 4e édition du CHIC: des objets connectés


La 4e édition du projet pédagogique China Hardware Innovation Camp (CHIC) a déjà démarré en octobre 2017. C’est dans ce cadre que les différentes équipes - composées d’étudiant’e’s de la Faculté des HEC de l’UNIL, de l’EPFL et de l’ECAL - se sont envolés le 9 juillet dernier vers la Chine pour produire les prototypes d’objets connectés qu’ils ont imaginés. Les trois premières éditions du CHIC avaient vu naître des projets à composantes sociale, médicale et durable. Cette année, les aspects ludiques et pratiques sont à l’honneur avec des objets permettant d’augmenter les interactions parents-enfants, d’encadrer au mieux des groupes d’enfants lors des sorties et d’améliorer la concentration dans le contexte professionnel.


Qu’est-ce que le CHIC?

Le CHIC est un programme soutenu par différentes institutions dont le Canton de Vaud, le Collège des Humanités de l’EPFL et la Faculté des HEC de l'UNIL. Lancé par Marc Laperrouza , chargé de cours à HEC Lausanne et collaborateur scientifique à l'EPFL, le programme a pour objectif de passer de l’idée à la réalisation concrète d’un objet connecté et ce, en 30 journées de travail. Les équipes, au sein desquelles les compétences sont complémentaires (futurs ingénieur·e·s, designers industriels, économistes ou informaticien·ne·s), œuvrent ensemble pour la conception des prototypes. Lors du programme, un voyage en Chine (Hong Kong et Shenzhen) leur permet ensuite de les produire en quantité limitée. Une poubelle connectée ou encore une sonde intelligente pour mesurer la quantité d'eau dans les puits des pays du Sud font par exemple partie des objets connectés réalisés par les étudiant·e·s dans le passé.

Des projets à composantes ludique et pratique

Cette année, trois étudiant·e·s du Master en Systèmes d’information participent au CHIC: Sandra Ueberlhart, Victor Dietrich et Estelle Geneux. Ils font partie des équipes suivantes:

(Sandra Uebelhart) a imaginé un objet intelligent qui permet de rester concentré au travail en évitant les interruptions des collègues et d'autres sources de distractions (applications sur les smartphones) qui nuisent à la productivité des personnes.

(Victor Dietrich) propose de concevoir Seeki, un objet connecté pour les jeunes enfants mais destiné aux adultes. Sous forme de clip qui s'attache à leurs vêtements, il permet d'aider tout superviseur adulte à gérer un petit groupe d'enfants. Son but ultime: permettre d'assurer une qualité et une attention optimales lors de sorties d'école.

(Estelle Geneux) a pour projet de développer une peluche connectée pour les enfants. Le principe de cette dernière est qu'elle soit connectée au smartphone de leurs parents pour qu'ils puissent interagir et jouer entre eux, même lorsqu'ils sont éloignés géographiquement.

"Je suis extrêmement satisfait de constater que les équipes sont à un stade avancé dans la réalisation de leurs différents projets. Cela démontre l'énorme travail fourni en amont, lors des réflexions en équipe et des phases de prototypage" relève Marc Laperrouza.

Départ pour la Chine

Les différentes équipes d’étudiant·e·s se rendent en Chine du 9 au 26 juillet prochain afin de concrétiser leurs projets. C'est l’occasion de tester si leurs objets sont techniquement fonctionnels et d'adapter leurs objets aux besoins du marché chinois en collaboration avec Artop, une grande entreprise de design industriel chinoise. Ils sont également amenés à pitcher leurs projets auprès de différents incubateurs (HAX, BRINC) et à les présenter lors de l’inauguration de la Sino-Swiss Platform à Shenzhen le 17 juillet. Comme chaque année, un certain nombre de visites d’entreprises sont au programme (Huawei, Tencent) ainsi qu’une immersion au sein des deux mégapoles.

"Cette année les étudiant·e·s de HEC Lausanne seront sollicités dans leurs compétences respectives. Ils devront entre autres réfléchir à l’étape d’industrialisation et aux options à prendre au retour de la Chine" précise Marc Laperrouza.

Point d’orgue du CHIC, les étudiant·e·s dévoileront leurs réalisations au public lors d'un DemoDay à l’ECAL le 28 septembre et au MassChallenge en décembre 2018. Nous leur souhaitons plein succès dans leurs projets et un bon voyage en Chine!

Vous pouvez suivre les tribulations des équipes sur Facebook , Twitter et Instagram