Trois spin-off de l’EPFL parmi les 50 «super scale-ups» européennes

    -     English
Le drone en cage de Flyability qui rebondit contre les obstacles© Alain Herzog

Le drone en cage de Flyability qui rebondit contre les obstacles © Alain Herzog

Le Tech Tour Growth Summit sélectionne chaque année parmi 400 entreprises les 50 meilleures scale-ups d’Europe. Pour l’édition 2020, quatre entreprises suisses, dont trois spin-off de l’EPFL : Flyability, Kandou et Nexthink, ont été sélectionnées par un pannel d’expert. Ces entreprises sont perçues comme ayant le potentiel de devenir les licornes technologiques de demain.

Chaque année depuis cinq ans, 50 des meilleures scale-ups technologiques européennes et leurs investisseurs se donnent rendez-vous au Tech Tour Growth Summit. Ces entreprises, dont Flyability, Kandou et Nexthink font désormais partie, sont sélectionnées parmi plus de 400 sociétés par un comité d’investisseurs internationaux. Elles sont considérées comme des « super scale ups » : des entreprises à forte croissance capables de générer des millions de chiffres d’affaires et d’entrer dans le cercle très fermé des « licornes » : ces firmes dont la valeur dépasse le milliard.

Des ambitions commerciales internationales

Lors du Tech Tour Growth Summit qui se tiendra cette année à Lausanne et Genève du 26 au 27 mars, Flyability, Kandou et Nexthink recevront peut-être l’un des « Growth and Innovation Awards », comme l’a fait Sophia Genetics, également issue de l’EPFL, en 2019. Pour Patrick Barbey, directeur d’Innovaud, l’agence pour l’innovation du canton de Vaud, porteuse de l’initiative Scale Up Vaud, « voir des scale-up vaudoises sélectionnées au Tech Tour Growth 50 est une preuve de la force d’innovation de la Suisse et en particulier du canton. Ces entreprises ont atteint un stade où réaliser leurs fortes ambitions commerciales au plan international est devenu une réalité ». Avec quatre sociétés dans le Tech Tour Growth 50, la Suisse arrive d’ailleurs en troisième position, précédée par le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Flyability, Kandou et Nexthink

Flyability développe des drones d’inspection standard pour l’industrie. Son système de cage qui enveloppe le drone permet au système de rebondir contre les obstacles plutôt que de devoir les contourner. Avec plus de 350 clients de par le monde, la spin-off de l’EPFL est devenue leader dans le domaine de l’inspection des sites dangereux dans les industries nucléaire, énergétique, chimique et minière. Les fondateurs ont d’ores et déjà engrangé plus de CHF 15 millions.

Kandou Bus , toujours basée au parc de l’innovation de l’EPFL, s’attaque à l’un des plus grands défis de l’industrie électronique. Fondée en 2011, elle développe des composants informatiques permettant d’améliorer les performances et la fiabilité des communications entre appareils électroniques tout en minimisant leur consommation électrique. Elle a déjà permis de faire évoluer plusieurs normes. Elle a levé 56 millions de dollars fin 2019. Ce troisième tour de financement porte son capital à près de 100 millions. Alors qu’elle a vendu ses systèmes sous forme de licence, elle tire maintenant parti de ses quelques 300 brevets en lançant une série de produits pour des applications grand public.

Nexthink , fondée en 2004, développe un système qui permet aux départements IT des grandes sociétés de voir en temps réel toute l’activité de leur parc informatique. Cela permet de visualiser les incidents d’utilisation et les failles dans la sécurité, mais surtout, grâce à un apprentissage automatique, d’enregistrer et reproduire les solutions aux problèmes déjà rencontrés. Avec plus de 7 millions de postes équipés dans 900 entreprises, la spin-off se positionne comme leader dans son domaine et compte parmi ses clients de nombreuses multinationales comme Adobe, Commerzbank, ou Western Union. Elle a levé plus de 150 millions de francs.

Cécilia Carron, Communiqué Innovaud