Vaccin contre le COVID-19 : la Confédération signe un contrat avec l’entreprise Moderna

    -     English  -  Deutsch
Dans le monde, de nombreux établissements de recherche travaillent au développement d’un vaccin contre le nouveau coronavirus. Parmi les leaders du secteur, on trouve l’entreprise américaine de biotechnologie Moderna Therapeutics. Afin d’assurer à la Suisse un accès rapide au vaccin de Moderna, la Confédération a conclu un contrat portant sur l’achat de 4,5 millions de doses. Elle discute en parallèle avec d’autres entreprises.

La Confédération veut assurer à la population suisse un accès rapide à un vaccin sûr et efficace contre le COVID-19. Dans le même temps, la Suisse soutient des projets multilatéraux visant une distribution équitable du futur vaccin. Dans le monde, aucun vaccin n’a pour l’instant été autorisé, mais les activités de recherche et développement battent leur plein.

La Confédération a signé un contrat avec l’entreprise de biotechnologie Moderna, dont le projet de vaccin est déjà bien avancé. Si le vaccin passe la phase de test avec succès et peut être autorisé pour le marché suisse, notre pays recevra 4,5 millions de doses. Étant donné que deux doses seront vraisemblablement nécessaires, 2,25 millions de personnes pourront être vaccinées.

La Suisse fait partie des premiers pays à avoir conclu un contrat avec Moderna.

Le vaccin à ARNm de Moderna s’appuie sur une nouvelle technologie : l’ARNm est une sorte de molécule messagère qui porte les instructions pour la production de protéines. Le vaccin indique aux cellules corporelles comment produire une protéine virale. Dès que celle-ci est produite dans le corps, elle est reconnue comme antigène par le système immunitaire, qui produit alors des anticorps et prépare ainsi le corps à lutter contre le virus.

Autres projets de vaccin en évaluation

À l’heure actuelle, on ne peut pas dire avec certitude quelles entreprises et quels vaccins s’imposeront au final et seront disponibles pour la population suisse. C’est pourquoi la Suisse opte pour une stratégie diversifiée, afin d’augmenter les chances d’obtenir un accès sûr et rapide à un vaccin. Ainsi, parallèlement au contrat conclu avec Moderna, l’OFSP mène des discussions avec d’autres entreprises. Le Conseil fédéral a alloué un total de 300 millions de francs pour l’achat du vaccin.

On suppose que, dans un premier temps, il n’y aura pas suffisamment de doses pour garantir une large couverture vaccinale de la population en Suisse. La stratégie et les recommandations de vaccination seront élaborées en temps voulu en tenant compte des connaissances scientifiques les plus actuelles, avec la participation étroite de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV).