Le football favorise l’intégration

Le football favorise l’intégration

Une étude menée par des chercheurs du Centre international d’étude du sport (CIES) et des universités de Neuchâtel et Lausanne, portant sur des clubs de football portugais et albanais en Suisse romande et en Suisse alémanique, montre que la participation de ces équipes aux compétitions organisées sous l’égide de l’Association suisse de football influence favorablement leur intégration sociale.

Intitulé Football et intégration. Les clubs de migrants albanais et portugais en Suisse , un ouvrage consacré aux liens entre football amateur et intégration sociale paraît aujourd’hui dans la collection Savoirs sportifs gérée par le Centre international d’étude du sport (CIES) auprès de l’éditeur Peter Lang. Le livre étudie le rôle des clubs de football amateurs créés par des personnes issues de la migration en Suisse dans le développement de liens sociaux dans leur cadre de vie. L’étude porte sur douze clubs, six portugais et six albanais, répartis en Suisse alémanique et en Suisse romande. Il en ressort qu’au fil du temps la participation de ces équipes aux compétitions organisées sous l’égide de l’Association suisse de football influence favorablement l’intégration sociale entre les différents groupes en présence aux différents niveaux territoriaux. Bien que des tensions lors des confrontations aient été observées, elles tendent à baisser d’intensité au fil du temps par des processus d’adaptation et d’acceptation mutuels.

La recherche empirique, qui préside à la rédaction de cet ouvrage, ainsi que sa publication ont été soutenues par la Commission fédérale du sport.

Raffaele Poli, Jérôme Berthoud, Thomas Busset, Bülent Kaya 2012, Football et intégration. Les clubs de migrants albanais et portugais en Suisse. Collection Savoirs Sportifs, Berne : Peter Lang. 162 pages.