Manuscrits hébreux issus de collections suisses

    -     Deutsch
Le projet e-codices de l’Université de Fribourg procède à la numérisation de plus de 60 manuscrits hébreux issus de collections suisses, dont 24 sont déjà en ligne. Ces trésors de notre culture, dont certains remontent au XIIe siècle, sont désormais consultables en ligne gratuitement.

En Suisse, on dénombre près de 800 livres hébreux, écrits à la main entre le XIIe et le XIXe siècle, conservés dans des collections privées et publiques. Ces manuscrits proviennent de différentes régions telles que l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne ou le Moyen Orient et renferment une grande variété de genres littéraires, allant des textes bibliques et liturgiques, en passant par la kabbale et la philosophie, aux textes de médecine et de grammaire. Composés ou copiés par des juifs, ces documents sont également des témoins représentatifs de l’intérêt de leurs anciens possesseurs, pour la plupart des hébraïsants chrétiens, dont le théologien Théodore de Bèze (1519-1605), disciple du réformateur Jean Calvin (1509-1564), le professeur d’hébreu bâlois Johann Buxtorf (1564-1629) ou encore plus tardivement, le professeur neuchâtelois Louis Bourguet (1678-1742).

Des manuscrits à la disposition de tous et de toutes
Ce projet numérique, financé par la Fondation Susanne et René Braginsky et intitulé ’Bibliothèque des manuscrits hébreux de Suisse’, a pour ambition de mettre en lumière des manuscrits hébreux médiévaux (XIIe-XVe siècle) et prémodernes (XVIe-XIXe siècle) et de les accompagner d’une description scientifique complète. Une première sélection des exemplaires les plus prestigieux est maintenant consultable en ligne gratuitement sur e-codices. Ces manuscrits hébreux sont choisis non seulement dans les collections privées, comme celle de René Braginsky, dont 88 sont déjà en ligne sur le site, mais en particulier dans les institutions publiques suivantes: l’Universitätsbibliothek de Bâle, la Burgerbibliothek de Berne, la Bibliothèque de Genève, la Kantonsbibliothek Vadiana de Saint-Gall, la Stadtbibliothek de Schaffhouse et la Zentralbibliothek de Zurich. ’Cette bibliothèque particulière contribuera à établir l’importance des manuscrits hébreux des collections suisses, dont la majorité restait inconnue du public’, se réjouit Justine Isserles, chercheuse et directrice du projet.

Des trésors et une perle
Parmi tous ces trésors, on peut mentionner une magnifique Haggadah de Pessah du XVIIIe siècle, conservée à la Bibliothèque de Genève. Lu au printemps, lors de la fête de la Pâque juive, ce petit livre richement décoré raconte l’épisode biblique de l’Exode des Hébreux de la terre d’Egypte et contient des illustrations entièrement dessinées à l’encre noire, imitant de manière magistrale la gravure sur cuivre.

Projet e-codices